Sharpies et formes de coques

Discussions théoriques sur l'architecture navale

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
LaurentC
Corvettard
Corvettard
Messages : 476
Inscription : 18 août 2013 13:33
Localisation : Entre Vaucluse et Gard, il y a le Rhône

Sharpies et formes de coques

Message non lu par LaurentC »

Bonjour,

Toujours dans ma démarche bien maîtrisée de dessiner des plans sur mon ordinateur plutôt que de ranger mon garage et de le transformer en atelier, je me permets de vous interroger sur un truc qui me taraude.

J'avoue bien aimer les petits bateaux de travail avec un look traditionnel, mais repris en cousu-collé. D'où, rapidement, intérêt vers les sharpies (Chesapeake sharpies).

Le modèle classique que l'on cite souvent est le 14ft de Howard Chapelle, avec son gréement superbe : http://www.duckworksmagazine.com/04/s/a ... /index.cfm

Il en existe plusieurs déclinaisons "stitch and glue" :
- http://www.dhylanboats.com/new_construction/crab_skiff/
- https://www.devlinboat.com/product/mud-peep-plans/
- voire le bien connu GIS (Goat Island Skiff), dans sa déclinaison australo-française (hello, JIBI !)

J'en viens à ma question : la version Chapelle (traditionnelle, relevée sur un bateau de travail) a un fond totalement plat, et un aileron massif.
Image
Image

Les versions Hylan et Devlin ont un fond en V.

Le Goat Island Skiff a un fond plat, sans aileron (sauf erreur de ma part).

Pouvez-vous me donner un début d'explication à ces différences ? Facilité de construction du fond plat ? Efficacité du fond en V ? (couple de chavirage ? efficacité vent arrière ? comportement à l'aviron ?)

Merci de vos lumières !
Aussi administrateur du forum. Donc n'hésitez pas à me contacter en MP si vous avez des soucis techniques...
Avatar de l’utilisateur
wedell
Commandant
Commandant
Messages : 2783
Inscription : 02 oct. 2006 17:44
Localisation : Floirac Charente Maritime

Re: Sharpies et formes de coques

Message non lu par wedell »

On a parlé de ça bien des fois dans les années passées, en long en large et en travers. :roll:
Pour le coup, un bon moteur de recherche par mot clé pourrait te donner quelques éléments de réponse. :D
Là, j'ai pas le temps, peut-être ce soir.
Le bois, c'est comme du contreplaqué massif en plus beau.
Avatar de l’utilisateur
LaurentC
Corvettard
Corvettard
Messages : 476
Inscription : 18 août 2013 13:33
Localisation : Entre Vaucluse et Gard, il y a le Rhône

Re: Sharpies et formes de coques

Message non lu par LaurentC »

wedell a écrit :On a parlé de ça bien des fois dans les années passées, en long en large et en travers. :roll:
Pour le coup, un bon moteur de recherche par mot clé pourrait te donner quelques éléments de réponse. :D
Là, j'ai pas le temps, peut-être ce soir.
Merci !

J'ai trouvé ça, en 2008 (pff, la mémoire...) :
- viewtopic.php?p=8054#p8054
- viewtopic.php?f=7&t=857

En fait, je m'interrogeais (peut-être bêtement) sur l'aileron du 14ft Chapelle...

PS : un meilleur moteur de recherche dans le forum, c'est effectivement à regarder...
Aussi administrateur du forum. Donc n'hésitez pas à me contacter en MP si vous avez des soucis techniques...
Avatar de l’utilisateur
wedell
Commandant
Commandant
Messages : 2783
Inscription : 02 oct. 2006 17:44
Localisation : Floirac Charente Maritime

Re: Sharpies et formes de coques

Message non lu par wedell »

Il n'est pas inutile d'avoir un aileron important sur un fond plat. Au portant, et au roulis, le bouchain engage alternativement à babord et à tribord comme pour prendre son élan. Au troisième top il est exactement l'heure pour un joli soleil. L'aileron était là pour apporter un peu de stabilité de route.
Mais la véritable raison de sa présence était, sur ces bateaux de travail, de renvoyer tout à l'avant l'énorme dérive indispensable sur ce type de coque gréée de surplus en catboat, de manière à dégager un plus grand espace de travail possible au milieu du bateau.
Le bois, c'est comme du contreplaqué massif en plus beau.
Avatar de l’utilisateur
LaurentC
Corvettard
Corvettard
Messages : 476
Inscription : 18 août 2013 13:33
Localisation : Entre Vaucluse et Gard, il y a le Rhône

Re: Sharpies et formes de coques

Message non lu par LaurentC »

Merci. Éclairant.
Je suppose que le gréement à wishbone (cat-rigged ?) participe de la même démarche.

Bon.

Question existentielle : quel intérêt à construire en matériaux modernes une (pale) copie de bateaux de travail, sachant que l'on ne va pas travailler avec. Et que donc les choix de conception sont orthogonaux aux besoins.

Vous avez quatre heures.

PS : je suis sûr que le sujet a déjà été abordé dans le forum...
Aussi administrateur du forum. Donc n'hésitez pas à me contacter en MP si vous avez des soucis techniques...
Avatar de l’utilisateur
wedell
Commandant
Commandant
Messages : 2783
Inscription : 02 oct. 2006 17:44
Localisation : Floirac Charente Maritime

Re: Sharpies et formes de coques

Message non lu par wedell »

Abordé, peut-être, mais pas sous cet angle.
Alors voilà mon avis.
Les bateaux de travail sont beaux. On peut toujours essayer de trouver des raisons pour ça, comme pour leur aptitude à s'inscrire harmonieusement dans le paysage. Leur simplicité et leur utilitarisme a été raclé jusqu'à l'os par des générations de marins qui, si ils n'avaient pas toujours de gros moyens étaient largement pourvus en culture ancestrale.
Les canot's d'aujourd'hui essaient de reproduire ce charme indéfinissable, parfois avec succès, parfois non, en réaction à un monde compliqué dont l'essentiel de la culture vient de l'écran plat.
Mais ces peintures léchées, ces bordés trop minces ces voiles trop parfaites les font ressembler à des jouets en plastique. Ce qu'ils sont, en fait.
Beaucoup de ces bateaux souffrent de quelques névroses dues à l'époque: Léger, rapide, sans entretien, insubmersible, facilement transportable, sont des leitmotivs qui résonnent où que l'on se tourne. Solidité et tenue à la mer, beaucoup moins.
Néanmoins, je les préfère de beaucoup à un McGregor dans un mouillage. :mrgreen:
Et de toute façon les formes évolueront. Rien n'est figé.
Le bois, c'est comme du contreplaqué massif en plus beau.
Avatar de l’utilisateur
alien
Contre-Amiral
Contre-Amiral
Messages : 3083
Inscription : 17 oct. 2005 16:36
Localisation : Bourgogne - Île aux Moines
Contact :

Re: Sharpies et formes de coques

Message non lu par alien »

LaurentC a écrit :Question existentielle : quel intérêt à construire en matériaux modernes une (pale) copie de bateaux de travail, sachant que l'on ne va pas travailler avec. Et que donc les choix de conception sont orthogonaux aux besoins ....
L'intérêt matériel : aucun .

Il faut plutôt essayer une explication psychanalytique.
L'Homme a de tous temps chercher à se protéger du futur en se réfugiant dans le ventre maternel.
Si on y ajoute le besoin d'inutile ... !

Ceci mis à part j'ai un grand respect pour H. Chapelle (au passage si celui qui m'a emprunté ses bouquins pouvait ...) .
Bateau de travail ? Arrière peu porteur, faible franc bord, peu de place disponible, on est loin des dragueurs d'huitres.
L'aileron protège le gouvernail et permet de naviguer dans très peu d'eau en restant manœuvrant.Il stabilise le bateau au vent arrière. En contrepartie il complique l'échouage et le tirage au sec.
Le gréement à wishbone est très efficace au vent arrière et il évite une bôme encombrante et dangereuse.
des solutions simples pour se compliquer la vie
Avatar de l’utilisateur
LaurentC
Corvettard
Corvettard
Messages : 476
Inscription : 18 août 2013 13:33
Localisation : Entre Vaucluse et Gard, il y a le Rhône

Re: Sharpies et formes de coques

Message non lu par LaurentC »

Merci de vos réponses.

Ayant une fois pour toute admis qu'une cure psychanalytique dure longtemps, je continue mes cogitations.

Sur la base des tracés de Chapelle, je me suis permis d'en dériver ça (en 14ft) :
Image
Image
Bon, je ne maîtrise pas le mise en plans sous Rhino, donc c'est un peu en vrac.

Est-ce que cela vous semble à peu près propre ?

Sinon, j'ai trouvé un blog intéressant sur la construction d'un modèle équivalent : http://skiffbuilding.blogspot.fr/2009/1 ... ed_23.html

Le résultat est plutôt intéressant (et la dérive monstrueuse !) :
Image
Aussi administrateur du forum. Donc n'hésitez pas à me contacter en MP si vous avez des soucis techniques...
Avatar de l’utilisateur
to
Contre-Amiral
Contre-Amiral
Messages : 3091
Inscription : 08 oct. 2005 15:55
Localisation : Rennes
Contact :

Re: Sharpies et formes de coques

Message non lu par to »

Je ne connais que les sharpies du sharpie book de Reuel Parker, je ne suis pas trop qualifié pour analyser ton plan. Juste une observation : sur les plans de Parker, le brion est juste à la flottaison, sur ton plan j'ai l'impression qu'il est immergé. La différence ? Je n'en sais rien :smt017 Peux-tu nous montrer la ligne de flottaison et le centre de flottaison ?

Si ta psychanalyse se concrétise en une envie irrésistible de construire, je te conseillerai quand même de considérer d'autres techniques que le cousu/collé. J'ai donné, et je n'ai pas trouvé ça très intéressant. Alors qu'un sharpie se prête justement très bien à une construction sur lisses : http://www.parker-marine.com/Constuctio ... pie16.html
Je suis un acrobate masochiste ordinaire.
Accessoirement président de l'asso, modo, webmaster.
Avatar de l’utilisateur
LaurentC
Corvettard
Corvettard
Messages : 476
Inscription : 18 août 2013 13:33
Localisation : Entre Vaucluse et Gard, il y a le Rhône

Re: Sharpies et formes de coques

Message non lu par LaurentC »

Merci !
to a écrit :Je ne connais que les sharpies du sharpie book de Reuel Parker, je ne suis pas trop qualifié pour analyser ton plan. Juste une observation : sur les plans de Parker, le brion est juste à la flottaison, sur ton plan j'ai l'impression qu'il est immergé. La différence ? Je n'en sais rien :smt017 Peux-tu nous montrer la ligne de flottaison et le centre de flottaison ?
Bon, je vais attaquer l'hydrostatique...
A priori (le plan original est quand même succinct...), le brion est bien juste à la flottaison.
Mais à confirmer.
Et je vais essayer de trouver le Sharpie Book.
to a écrit :Si ta psychanalyse se concrétise en une envie irrésistible de construire, je te conseillerai quand même de considérer d'autres techniques que le cousu/collé. J'ai donné, et je n'ai pas trouvé ça très intéressant. Alors qu'un sharpie se prête justement très bien à une construction sur lisses : http://www.parker-marine.com/Constuctio ... pie16.html
Effectivement, la plupart des récits que j'ai trouvé documentent une construction sur lisse.
J'en parle au psy.
Aussi administrateur du forum. Donc n'hésitez pas à me contacter en MP si vous avez des soucis techniques...
Avatar de l’utilisateur
wedell
Commandant
Commandant
Messages : 2783
Inscription : 02 oct. 2006 17:44
Localisation : Floirac Charente Maritime

Re: Sharpies et formes de coques

Message non lu par wedell »

Un peu large pour un sharpie. Surtout si tu te laisses tenter par une construction légère en CP.
Et comme cité dans le blog: " Les marins de la baie de chesapeake ont affiné le type pendant des générations".
C'est pas parce que les formes sont simples que ce n'est pas compliqué.
Le bois, c'est comme du contreplaqué massif en plus beau.
Avatar de l’utilisateur
LaurentC
Corvettard
Corvettard
Messages : 476
Inscription : 18 août 2013 13:33
Localisation : Entre Vaucluse et Gard, il y a le Rhône

Re: Sharpies et formes de coques

Message non lu par LaurentC »

wedell a écrit :Un peu large pour un sharpie. Surtout si tu te laisses tenter par une construction légère en CP.
Et comme cité dans le blog: " Les marins de la baie de chesapeake ont affiné le type pendant des générations".
C'est pas parce que les formes sont simples que ce n'est pas compliqué.
Agreed. Je me suis basé sur le tableau de cotes suivant :
Image
qui donne 4'-10" 2/8 au maître-bau (à 8ft).
Mud Peep est sur 3'-8'' (mais pour 12ft).
Crab Skiff, en 14ft, est sur 4'-8''.
Je vérifie ce soir si je ne me suis pas trompé.

En tout cas, la version Tampa semble assez stable :
Image

Merci pour vos commentaires.

PS : en fait, les mesures impériales, c'est marrant...
Aussi administrateur du forum. Donc n'hésitez pas à me contacter en MP si vous avez des soucis techniques...
Avatar de l’utilisateur
LaurentC
Corvettard
Corvettard
Messages : 476
Inscription : 18 août 2013 13:33
Localisation : Entre Vaucluse et Gard, il y a le Rhône

Re: Sharpies et formes de coques

Message non lu par LaurentC »

Edit : vautrage sur le tracé de l'étrave ; angle incorrect.
Bon, ça joue quand même pas mal sur le bouchain.
Bon.
A reprendre.
Pas doué je suis.
Aussi administrateur du forum. Donc n'hésitez pas à me contacter en MP si vous avez des soucis techniques...
Avatar de l’utilisateur
Captainjo
Capitaine de Ponton
Capitaine de Ponton
Messages : 1047
Inscription : 24 nov. 2009 16:25
Localisation : Sarthe, Alpes Mancelles
Contact :

Re: Sharpies et formes de coques

Message non lu par Captainjo »

J'ai un peu ( beaucoup... à la folie ) travaillé le concept sharpie.

Sharpie c'est "affuté" dans des entrées d'eau assez fines, un rapport L/l idéalement d'au moins 4.
Avec un fond plat on a une forte stabilité initiale, par contre avec le faible franc-bord stabilité secondaire pas terrible.
Pratiquement aucun plan US ne passerait les normes CE en catégorie C qui impose de se redresser couché à 90°, sans parler de l'angle d’envahissement catastrophique.

La courbure du fond doit être adaptée au déplacement en charge, il faut en fait considérer que l'on a 2 carènes en une, l'une à plat pour le vent arrière, l'autre gitée à 10/15°, avec du coup un "V" formé par le bouchain. Chacune de ces carènes doit être au moins visualisée pour avoir une idée des lignes d'eaux réelles en navigation, voir optimisée .

La carène ne doit pas trop piquer du nez à la gite, donc il faut remonter le tableau arrière bien au-dessus la flottaison. Pour ne pas être trop ardent, le même tableau doit être inscrit dans un cercle dont le centre est le métacentre initial.

L'angle sole/bordé idéal est celui qui permet de garder un couple de redressement à peu près constant une fois passé la stabilité initiale aux faibles angles, entre 15 et 45°, Phil Bolger le place à 14*.

Exemple avec un sharpie simplement lesté sur la sole.

Image

C'est en fait un type de bateau pas du tout évident à concevoir, sous des apparences simplistes.

Captain'Jo
On a appris les théorèmes en ramant sur des trirèmes
Mais La boite de Pandore c'est ouverte à bord...
JIBI
Second
Second
Messages : 1868
Inscription : 06 juil. 2009 16:13
Loisirs : Constructeur d'un GOAT Island SKIFF-GIS-nommé TAKKA en 2013... et depuis 2018 ..armateur d'un Drascombe Dabber denommé (pour l'instant "1977" )
Localisation : 17137 -Marsilly

Re: Sharpies et formes de coques

Message non lu par JIBI »

Bonjour
Je viens mettre mon grain de sel et expérience sur les fameux "sharpies"... dont chacun sait que mon GIS (Goat Island skiff)
est une version "moderne" et australienne !!! .
A l'arrêt -tout grée - l'étrave et le tableau dépassent au dessus de l'eau de 5 a 3 cm.
En route avec 30 kg de lest en pied de mât et le Captaine (+ou- 80kg) assis sur le coffre arrière ... le brion reste émergè et le tableau est juste rasant .
Le fond est plat , légèrement arrondi sans talon ... la tenue du bateau est donc compromise a
plein vent arrière dans une houle de 50 a 80 cm ... la bête est difficile à conduire par crainte de voir un bouchain enfourner.. prélude certain à un chavirage.... mais le safran (a cassette) est très efficace pour les réglages fins
L'autre gros inconvénient est que le bateau "tape" facilement dés que le clapot monte ...avec 30 cm de creux ...a la 3 eme vague le bateau s'arrête ... c'est un bateau d'estuaire et non de mer.
D’ailleurs , je n'ai pas encore vu un seul cliché de "sharpie" -US ,Australien ou autre -dans le clapot... la mer est toujours plate !! Cherchez l'erreur !
:smt033 :smt033 :smt033
Souques Matelot .... , c'est loin l'Amérique !!
Répondre