Capot CP époxy courbe

Discussions sur les différentes utilisations du contreplaqué dans la construction

Modérateurs : admin, Modérateurs

Répondre

0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 0

Avatar du membre
Le Moko
Mousse
Mousse
Messages : 16
Enregistré le : 11 juil. 2010 10:12
Localisation : Var

Capot CP époxy courbe

Message non lu par Le Moko » 24 juil. 2010 14:55

Bonjour,
Voici de manière illustrée la réalisation d'un capot de pont courbe stratifié époxy.
Il s'agit d'un capot de bonne dimension -> 1m50 x 1m30 pour un pointu Toulonnais.
L'idée est d' obtenir une bonne rigidité et de se passer de raidisseurs internes. Ça tombe bien, j'ai du CP de 15mm en stock ...
1. Afin de mettre en forme le panneau, on va tracer sur la partie concave (interne) de lignes espacées de 30mm qui serviront de guides pour la scie circulaire. On règle la lame en profondeur de façon à scier 3,5 plis sur 5.
:!: Veiller à ce que le pli extérieur (qui n'est pas scié) ai le fil perpendiculaire à la courbure du pont -> rigidité et absence de marquage.
2. Donner la bonne courbure du panneau en élevant les extrémités avec un calage (ici, vissé à chevron bois)
3. Remplir les rainures de colle époxy allégée -> charge composée de silice + microbille de verre de type "glassell" en bonne proportion (à titre indicatif pour ce panneau il a fallu 500gr de mélange.
4. Stratifier chaque face avec un verre satin de 300gr : utiliser de préférence un sergé ou satin 3K (3000 filaments par fil) tissé serré : ce qui évite la surcharge résine et les multiples porosités.
:!: Conseil de stratification : passer une couche d'imprégnation époxy sur le bois de façon à ce que celui-ci s'en nourrisse par absorption puis laisser attendre que la résine polymérise...
Quand la résine est prise mais encore collante, dérouler le tissus préalablement enroulé sur un tube, attention le tissu adhère immédiatement et il n'est plus possible de le décoller ensuite !!!
Imprégner aussitôt dans les règles de l'art et utiliser un débulleur.
L'imprégnation préalable du bois prévient l'apparition de micro-bulles entre celui-ci et le stratifié :wink:

Image

Image
La flèche indique le bord du stratifié verre

Fixer ensuite les bords profilés en contact avec le pont, il est important de stratifier les angles et champs du CP pour éviter l'intrusion d'humidité.
Pour éviter les bulles dans les angles, utiliser la méthode de stratification décrite plus haut -> efficace à 100 %

phil_d
Pilotin
Pilotin
Messages : 117
Enregistré le : 14 nov. 2006 12:21
Localisation : Calais

Message non lu par phil_d » 25 juil. 2010 00:36

Ne serait il pas plus rigide encore de faire un stratifié avec 5 contre plaqués de 3mm?

Quelle rigidité obtient-on? On peut marcher dessus sans déformations?

Phil

Avatar du membre
sly
Second
Second
Messages : 1776
Enregistré le : 30 avr. 2007 15:47
Localisation : Aix les bains / Saint Raphael
Contact :

Message non lu par sly » 25 juil. 2010 09:33

Mouaif,

C'est la méthode à laquelle je pensais. Mais personnellement, j'ai fait du lamellé collé en 2 couches de 6 mm, et c'est difficile de gérer l'encollage sur de grandes surfaces : il se forme des bulles compliquées à supprimer sans utilisation d'une pompe à vide pour maintenir un pression uniforme. Alors j'imagine le problème avec 5 couches successives...
Mmmh, tu vois, Tuco, le monde se divise en deux catégories : Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses... An-y-An-y-An...Ouin, Ouin, Ouin...

phil_d
Pilotin
Pilotin
Messages : 117
Enregistré le : 14 nov. 2006 12:21
Localisation : Calais

Message non lu par phil_d » 25 juil. 2010 10:15

Une solution assez simple à ce problème m'a été donné par mon archi.

Il suffit d'ajouter un tissu de verre (le plus leger possible) qui va assurer un mouillage uniforme. Ensuite, pour maintenir la pression lors du collage on met une vis tous les quelques centimetres.

Avec de la résine lente et un peu de préparation c'est assez simple a faire même pour des surface relativement grande.

Phil

Avatar du membre
Le Moko
Mousse
Mousse
Messages : 16
Enregistré le : 11 juil. 2010 10:12
Localisation : Var

Message non lu par Le Moko » 25 juil. 2010 11:07

Bonjour,
Comme quoi il n' y a pas une mais des solutions !!!
Tout dépend du matériel à disposition, j'ai décrit la méthode, simple et à portée de tous.
@ Sly
C'est vrai que c'est risqué de faire du lamellé si on a pas de pompe à vide ou bien un savant montage avec vis ou serre-joints, de toute façon la règle s'applique au bois comme à tout matériau d'âme (mousse pvc ...) -> il faut percer le panneau (1 trou de 3 mm tous les 10 cm) pour évacuer l'air et drainer le surplus de résine.
@ Phil
15 mm c'est pas mal déjà et réservé à d'assez grands panneaux.

Répondre