polystyrène ?

Discussions sur les différentes utilisations du contreplaqué dans la construction

Modérateurs : admin, Modérateurs

Répondre

0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 0

Anaïs Lelièvre
Matelot
Matelot
Messages : 27
Enregistré le : 24 févr. 2010 17:28

polystyrène ?

Message non lu par Anaïs Lelièvre » 09 mars 2010 15:21

c'est du polystyrène insensible à l'eau, lit-on ?
Le festival ne veut pas de matériaux polluants, ex polystyrène, écrivent-ils ? Ce parce que le polystyrène se désagrège... mais peut-être pas le styrodur... ? Toute info sera la bienvenue.

Avatar du membre
traoumad
Capitaine de bateau lavoir
Capitaine de bateau lavoir
Messages : 614
Enregistré le : 27 févr. 2010 17:59
Localisation : Estuaire de Charente (17)/ rade de Brest (29)

Message non lu par traoumad » 09 mars 2010 15:32

c'est un genre de polystyrene ,mais beaucoup plus compact et
aussi plus dense , je ne crois pas que ce soit plus poluant qu'un
morceau de CP.
brochetage ,débit, ajustage,rivetage ... Qu'es ce qu'on se marre !

phil_d
Pilotin
Pilotin
Messages : 117
Enregistré le : 14 nov. 2006 12:21
Localisation : Calais

Message non lu par phil_d » 10 mars 2010 00:27

Le styrodur, est aussi un ploystyrene.

Ce a quoi on pense lorsque l'on parle de polystyrene, c'est le ploystyrene expensé. Il est fait a partir de billes que l'on fait gongler dans un moulle.

Le styrodur est un plystyrene extrudé, la technique de fabrication est différente et il est donc plus dur, plus dense, il se désagrège moins facilement, mais il est tout aussi poluant.

Un contre plaqué se décomposera plus ou moins rapidement a l'exception des colles, par contre nos petits enfants seront tout entérré avant qu'un ploystyrene ne pense a comenser a se décomposer.

Pour moi il n'y a pas photo, le polystyrene est beaucoup plus poluant que le CP.

Il existe par contre des paneaux sandwich CP/BALSA/CP que l'on utilise en aménagement. c'est tres léger, donc ça pourait convenir. Il y a par contre 2 gros incovenients. C'est plutot cher, et le balsa est une vrai éponge donc il faut absolument portéger le tout avec de l'époxy. mais je pense que pour un mois ou deux ça doit marcher.

Phil

Avatar du membre
Eau douce
Pilotin
Pilotin
Messages : 154
Enregistré le : 03 mai 2009 22:45
Localisation : Le petit pays aux 175 lacs...
Contact :

Message non lu par Eau douce » 10 mars 2010 01:32

Salut,

phil_d a écrit:
Pour moi il n'y a pas photo, le polystyrene est beaucoup plus poluant que le CP.
Hum... je suis d'accord si on ne considère que le résultat, c'est à dire un bout de polystyrène ou un bout de cp qui flottent dans la nature en attendant de se "biodégrader".
Le polystyrène fait plus "tache" et pendant bien plus longtemps que le cp.
Mais, que veut donc dire "biodégradable" ? Quelle échelle de temps considère-t-on ?
3 jours ? 1 an ? une vie humaine ? un millénaire ou un ordre de grandeur géologique ?
Ce mot m'a toujours bien fait rire !

Mais, si je fais l'effort de tenter de dresser un bilan écologique global, de la naissance du produit jusqu'à sa dégradation complète, alors, je ne suis pas sûr que le CP s'en sorte si bien, ni d'ailleurs son traitement de surface !
Je suis à peu près sûr, qu'il y a plus de pétrole caché dans un bout de CP que dans un volume égal de polystyrène expansé. Et à plus forte raison, s'il s'agit d'un panneau contenant du balsa.
Tout cela peut sembler bien paradoxal, mais je crains que ce soit comme ça. L'énergie grise est trop souvent oubliée.

Bon, concernant le festival, je doute que les organisateurs vont abandonner les plaques dans l'eau et dans la nature. Je suppose qu'à la fin du festival, les plaques seront ramassées et amenées à la déchetterie.
Dans ce cas, il est probablement plus "écolo" d'utiliser du polystyrène.

Juger qu'un produit est "polluant" ou pas est totalement insuffisant. Il faut toujours dresser un bilan écologique global !

Nico
Vers les 90 litres de ballast, mais toujours sans bateau !

dahu
Bosco
Bosco
Messages : 68
Enregistré le : 16 nov. 2009 18:46
Localisation : jura
Contact :

Message non lu par dahu » 10 mars 2010 10:25

Bonjour,

Et le liège ça le ferait pas ?

C

Avatar du membre
traoumad
Capitaine de bateau lavoir
Capitaine de bateau lavoir
Messages : 614
Enregistré le : 27 févr. 2010 17:59
Localisation : Estuaire de Charente (17)/ rade de Brest (29)

Message non lu par traoumad » 10 mars 2010 11:02

je rejoins "eau douce" la dessus , a savoir que sur une courte periode
il doit y avoir plus d'échange avec le CP (sans epoxy)qu'avec le styrodur
et je crois pas non plus que l'époxy soit moins poluante que le styrodur
d'ailleur il me semble qu'ils sont cousin éloigné non ?
ensuite il faut faire la différence entre un prodiut poluant et un qui met
du temps a se dégrader , certain produit se dissolve très vite et font un
dégat monstre tandis qu'un morceau de verre finira en sable (d'ou il
venait d'ailleur) après ça fait dégueulasse on est d'accord , mais c'était
pour imager !
brochetage ,débit, ajustage,rivetage ... Qu'es ce qu'on se marre !

Anaïs Lelièvre
Matelot
Matelot
Messages : 27
Enregistré le : 24 févr. 2010 17:28

Message non lu par Anaïs Lelièvre » 10 mars 2010 14:05

Merci pour toutes ces informations.
Pour mieux comprendre ma situation, voici le sujet sur lequel, par erreur, je n'ai pas posté mon message qui y était destiné...
[url]http://www.bateaubois.com:8080/fora/vie ... 75b3610dba[/url]

Avatar du membre
Eau douce
Pilotin
Pilotin
Messages : 154
Enregistré le : 03 mai 2009 22:45
Localisation : Le petit pays aux 175 lacs...
Contact :

Message non lu par Eau douce » 10 mars 2010 21:08

Salut,

Si le styrodur est ramassé après la manifestation et amené au recyclage ou à la déchetterie, la "pollution" et nulle par rapport au plan d'eau, puisque pas de résidu après la manifestation.
Si les organisateurs ont accepté de faire l'effort de décorer le plan d'eau en "l'empruntant" à la nature, alors ils peuvent aussi faire l'effort de ramasser les déchets et rendre à la nature ce qui était à la nature !

Dans ce cas, la pollution vient plustôt de la fabrication, du transport et de l'élimination de l'oeuvre et dans ce sens, le CP risque d'être moins bon que le styrodur du point de vue écologique.

Mais, en terme de produits pétroliers, il risque d'y avoir immensément plus de pétrole grillé sous forme d'essence, gazoil etc... que de pétrole inverti dans quelques plaques de styrodur. (véhicules, chauffage, transports des organisateurs et des visiteurs, emballages de plastique = combien de litres de pétrole ? ... et combien de misérables kilos de styrodur ?)

Mais, si on continue à pinailler, on risque de passer du côté écolo-puriste-extrémiste, et à ce moment là, on en vient à se demander si le fait de d'organiser quelque manifestation que se soit n'est pas à la base antiécologique...

Mais je fais toute cette réflexion pour contrer l'idée simpliste et archi-fausse qu'est de dire qu'un festival devient "propre" en utilisant des matériaux soit disant "non polluants".
Eh oui, parfois le bois peut devenir plus polluant que le plastique ! ...et la manifestation elle-même, plus polluante que tout le bois et plastique utilisé !


Faisons donc toujours un bilan écologique global avant de prétendre que quelquechose est propre ou sale !


Nico
Vers les 90 litres de ballast, mais toujours sans bateau !

Anaïs Lelièvre
Matelot
Matelot
Messages : 27
Enregistré le : 24 févr. 2010 17:28

Message non lu par Anaïs Lelièvre » 13 mars 2010 17:42

Oui, les images seront enlevées après un mois et demi.
Les organisateurs ni moi-même ne sont spécialistes (et très loin de là) en matériaux, nous le savons, c'est pourquoi je vous consulte. Et vos réponses sont très utiles.
Après ces informations, ils ont été intéressés par ce polystyrène expansé.

Je commence à faire quelques recherches sur le net : il semble que les plaques n'excèdent pas 60 cm de largeur... à moins que vous ayez d'autres infos ?

Par ailleurs, j'ai découvert l'étendue d'eau, d'une profondeur très très faible, de sorte qu'à la plupart des endroits, les flotteurs en bouteille toucheraient le sol...
Alors, j'envisage une technique plus simple : piquets de bois plantés (sous l'eau), plaques de contreplaqué extérieur (avec images) fixées dessus (en surface), comme une table dont les pieds seraient immergés... Les plaques pourraient être légèrement au-dessus de l'eau, de 3 cm par exemple, pour prévenir des variations de hauteur.
Cette technique me permettrait de réduire les coûts car il ne s'agit plus de faire flotter pendant un mois et demi : pas d'epoxy nécessaire je suppose, et je peux opter sur du contreplaqué plus fin (moins de poids, moins de problème pour le transport)... une question néanmoins, pour éviter tout soucis : du contreplaqué extérieur 5 mm ne risquerait-il pas de se courber ou d'évoluer avec l'humidité et le froid, pendant une période d'un mois et demi ?

Merci encore de partager vos connaissances

Avatar du membre
mirmily
Second
Second
Messages : 1894
Enregistré le : 07 mars 2008 23:26
Loisirs : Voile, pêche, théâtre,chant choral...
Localisation : Charente Mme (Saintes)/ Côtes d'Armor (Perros)
Contact :

Message non lu par mirmily » 13 mars 2010 18:15

Anaïs Lelièvre a écrit : Par ailleurs, j'ai découvert l'étendue d'eau, d'une profondeur très très faible, de sorte qu'à la plupart des endroits, les flotteurs en bouteille toucheraient le sol...
Alors, j'envisage une technique plus simple : piquets de bois plantés (sous l'eau), plaques de contreplaqué extérieur (avec images) fixées dessus (en surface), comme une table dont les pieds seraient immergés... Les plaques pourraient être légèrement au-dessus de l'eau, de 3 cm par exemple, pour prévenir des variations de hauteur.
Cette technique me permettrait de réduire les coûts car il ne s'agit plus de faire flotter pendant un mois et demi : pas d'epoxy nécessaire je suppose, et je peux opter sur du contreplaqué plus fin (moins de poids, moins de problème pour le transport)... une question néanmoins, pour éviter tout soucis : du contreplaqué extérieur 5 mm ne risquerait-il pas de se courber ou d'évoluer avec l'humidité et le froid, pendant une période d'un mois et demi ?
La meilleure façon de ne pas se casser la tête avec une variation du niveau d'eau, c'est que ça flotte, à mon humble avis.
Si, un CP de 5mm risque de se cintrer à l'humidité s'il n'est pas rendu parfaitement étanche par au moins 2 couches de vernis...

Anaïs Lelièvre
Matelot
Matelot
Messages : 27
Enregistré le : 24 févr. 2010 17:28

Message non lu par Anaïs Lelièvre » 13 mars 2010 19:26

Et le styrodur peut-il se cintrer aussi ?

Avatar du membre
daniel801
Matelot
Matelot
Messages : 49
Enregistré le : 05 mars 2009 18:05
Localisation : amiens - somme
Contact :

Message non lu par daniel801 » 13 mars 2010 19:31

non le styrodur est tres rigide et ne se cintre pas

daniel
-------------------------------------------------
Daniel

JIBI
Second
Second
Messages : 1855
Enregistré le : 06 juil. 2009 16:13
Loisirs : Constructeur d'un GOAT Island SKIFF-GIS-nommé TAKKA en 2013... et depuis 2018 ..armateur d'un Drascombe Dabber denommé (pour l'instant "1977" )
Localisation : 17137 -Marsilly

polystyrene

Message non lu par JIBI » 15 mars 2010 14:52

Bonjour,
Puisqu'on quitte le domaine -- traité dans un autre post--- de la table SUR l'eau .. pour en revenir... a une version FLOTTANTE.. et ancrée.. des plaques de CP correctement peintes--- et/ou--- de la bete volige de peuplier assemblée a mi bois et tenue par des tasseaux et soutenues par en dessous par des plaques de lieges me paraissent OK -- Colle neopene entre CP/bois et lieges.
On trouve du liege par trop cher en plaques de revements acoustiques ( 30 cm x 30cm x 3 mm) chez bricotruc..avec 3 épaisseurs ca flottera trés bien 2 mois. Ca c'est pour la structure.... pour le dessus ....artistique.. je seche completement.....!!!!
PS- Quelles dimensions font les panneaux????.... fleur de lotus.. Nenuphar du Nil...ou table de ping pông GEANTE pour Mickeys GEANTS...??
Souques Matelot .... , c'est loin l'Amérique !!

Anaïs Lelièvre
Matelot
Matelot
Messages : 27
Enregistré le : 24 févr. 2010 17:28

Message non lu par Anaïs Lelièvre » 15 mars 2010 22:00

Bonjour, merci de votre intérêt.
J'hésite toujours entre plusieurs solutions. Donc vos commentaires me font beaucoup avancer.

En ce moment je penche pour
- des impressions sur bâche (pixart.it)
- contrecollées (avec colle néophrène aussi ?)
- sur plaques de contreplaqués extérieurs (ou nautiques/marines)
- vernies avec du "verni marine" x 2 couches (ou plus ?)
- avec, collés sous les plaques (avec colle néophrène),
- des flotteurs en liège ou de la mousse, comme celle des "frites" que l'on trouve en piscine et que je pourrais couper en tranche et coller à plat sous les contreplaqués
- je passe une ficelle dans le liège ou la mousse, pour la nouer à une des nombreuses pierres au sol ; la ficelle reste lâche permettant quelques mouvements, mais empêche que l'image ne vogue complètement voire rejoigne la mer

Ce système résout la problème des plantations de tasseaux impossibles dans les nénuphars (qui ne sont pas visibles en ce moment, mais le seront cet été).

Certains internautes ont remarqué, concernant ma proposition de système d'images surélevées sur tasseaux, que les plaques pourraient se courber en cuillère... Ne serait-ce pas pire si j'opte pour les plaques flottant à même l'eau ?
Quelles épaisseur de contreplaqué me conseilleriez-vous ? Pour la grande image ? Pour les plus petite ?
Deux couches de vernis marine suffiraient-elles à stabiliser les plaques bien à plat ?
J'ai noté cette marque en allant à leroy merlin : vernis marin, syntilor, 2,5 litres (25m2, une couche / en faire 2 à 4), 59,80€.

Les dimensions des images (donc des planches) seront très variées, de 2m à 2m50 de diamètre (2 plaques assemblées) pour la plus grande à quelques centimètres pour les plus petites... en passant par toutes les tailles possibles ou presque...
http://www.anaislelievre.com/lac
Je vais ajouter ce soir sur le lien quelques photos du lieu prises il y a quelques jours (donc il faut l'imaginer avec les nénuphars sur un côté et un peu moins d'eau).

Enfin, toutes les bonnes adresses (sites web pour commandes en ligne ou lieux pas trop loin de mon atelier 78700, île de France) que vous connaissez me seront d'une grande utilité...

Merci à tous

Anaïs Lelièvre
Matelot
Matelot
Messages : 27
Enregistré le : 24 févr. 2010 17:28

Message non lu par Anaïs Lelièvre » 16 mars 2010 11:34

Que pensez-vous également de plaques de liège au lieu de contreplaqué, ce qui m'avait été suggéré par un internaute. Plus léger que le contreplaqué, moins que le polystyrène... Des flotteurs et des couches de vernis seraient-il nécessaires, et n'y a-t-il pas risque de désagrégation ?
Merci pour vos avis

JIBI
Second
Second
Messages : 1855
Enregistré le : 06 juil. 2009 16:13
Loisirs : Constructeur d'un GOAT Island SKIFF-GIS-nommé TAKKA en 2013... et depuis 2018 ..armateur d'un Drascombe Dabber denommé (pour l'instant "1977" )
Localisation : 17137 -Marsilly

polysyrene

Message non lu par JIBI » 16 mars 2010 23:37

Bonsoir,
Merci pour les photos.....
Je crois m'etre reconnu---dans "un internaute" --- ??? ---
NON... non .. les plaques de liege ne sont qu'un "flotteur" a fixer SOUS les plaques de CP...idem pour les "frites" qui peuvent faire le meme office.

>>>Pour les "petites structures"..( 30 x30 maxi) ..Si on mets seulement 3 x3 cm de liege pour les "petites structures ".. je crains qu'elles ne se délitent apres 1 et 1/2 mois dans l'eau donc CP au dessus obligatoire.
>> Pour les grandes .... c'est surement un bon support.."frites" ou liege collées au CP..avec une bonne flottabilité et le tout.. bien ancrées.. bien sur.

PS1 - Je n'attacherais pas les structures aux pierres du fond via les boudins de liege/mousse ( trop fragile sur 2 mois) mais carrement au travers du CP .

PS2-- t'as tout compris avec les couches de vernis/peinture .. allez 2 couches pour 2 mois ....allez ca va le faire ... bon courage
Souques Matelot .... , c'est loin l'Amérique !!

Répondre