Quête du mat en bois - construction amateur

Discussions sur les voiliers habitables non transportables

Modérateurs : admin, Modérateurs

Répondre
Penelope
Messages : 4
Enregistré le : 31 juil. 2018 12:12

Quête du mat en bois - construction amateur

Message non lu par Penelope » 31 août 2018 15:04

Bonjour, Aujourd'hui je me tourne vers la communauté car j'ai besoin de vos conseils et avis.

Je construits mon navire de voyage. Et j'en suis au moment où je dois réaliser le gréement. J'ai donc un plan d'archi sur lequel il a dessiné un gréement fractionné avec un étage de barre de flèche poussante. Sur le plan , il indique une quête de mat. Jusque là pas rien d'anormal.

Cependant je me pose la question suivante: Comment est obtenue la quête?

1/ L'embase de pied de mat est il horizontal et la quête est obtenue par cintrage du mat avec les haubans/bas haubans/pataras ( ça me parait bizarre mais c'est les infos que je trouve chez selden et zspar mais c'est des mats alu)

ou alors

2/ L'embase de pied de mat reprend l'angle de quête ( j'ai lu également des choses ladessus )

mais comme aucune des solutions me parait logique , je n'arrive pas à me décider et comme les plans datent un peu je n'arrive pas à recontacter l'archi.
Je précise le mat est en bois ( profil rectangulaire, type boite, lamellé collé donc avec un espace vide intérieur) et donc je me pose la question du cintrage...

Beaucoup de questionnettes!

Je vous remercie à l'avance si vous pouviez me faire un retour d'expérience sur ce sujet.

Bon fin d'été à tous! et MERCI d'avance!

Si il vous faut plus d'infos pour apporter une réponse, n’hésitez pas !

Avatar du membre
Gwengolo
Capitaine de Brûlot
Capitaine de Brûlot
Messages : 975
Enregistré le : 10 déc. 2010 20:59
Localisation : Baie de Lannion

Re: Quête du mat en bois - construction amateur

Message non lu par Gwengolo » 31 août 2018 15:12

Il s'agit d'un gréement marconi (bermudien) ?
Je ne savais pas qu'il y avait de la quête de mât sur d'autres types de gréement que la voile au tiers...
Marin de marée basse.

Penelope
Messages : 4
Enregistré le : 31 juil. 2018 12:12

Re: Quête du mat en bois - construction amateur

Message non lu par Penelope » 31 août 2018 15:29

Bonjour, merci pour votre retour
Oui en effet, il s'agit d'un marconi.
je dois donner 2deg de quete, et je voulais confirmer qu'elle s'obtenait en donnant un angle à l'embase de pied de mat.
Fichiers joints
plan_simple.jpg

Avatar du membre
Padélis-Célakélos
Commandant
Commandant
Messages : 2333
Enregistré le : 29 nov. 2010 16:02
Localisation : BZH à l'Ouest de l' Horn

Re: Quête du mat en bois - construction amateur

Message non lu par Padélis-Célakélos » 31 août 2018 18:29

Bonjour,
pour les Grobatos je ne sais pas, mais mon mat en bois aussi de 8,35M est posé à plat sur son socle et je le cintre à la demande pour lui donner la quète voulue pour qu'il ne soit ni trop mou ni trop ardent .
Je pose mon œil le long de la gorge et je règle mes bas haubans pour qu'il soit le plus rectiligne possible . :tchin:
Je bois(e) sans soif !

Avatar du membre
wedell
Commandant
Commandant
Messages : 2339
Enregistré le : 02 oct. 2006 17:44
Localisation : Floirac Charente Maritime

Re: Quête du mat en bois - construction amateur

Message non lu par wedell » 31 août 2018 20:23

Ça, c'est bien un truc d'archi pour emm..l'amateur.
Tu peux soit ignorer le plan et mettre le mât vertical, ce qui ne changera pas grand-chose au centre de voilure, soit en tenir compte en plaçant une cale sous le pied de mât. 2° sur un mât de 130mm ça fait même pas 5mm.
De toute façon, quand on regarde ton gréement, on voit que le mât est immobilisé aux niveau des barres de flèches par les bas haubans et le bas étai. Ce n'est pas là qu'il bougera. Le cintrage dû aux barres de flèches poussantes ne se produira qu'au dessus.
Le bois, c'est comme du contreplaqué massif en plus beau.

Avatar du membre
pilotedebord
Chef de bord
Chef de bord
Messages : 2716
Enregistré le : 25 nov. 2007 12:38
Localisation : loire-atlantique

Re: Quête du mat en bois - construction amateur

Message non lu par pilotedebord » 01 sept. 2018 16:26

Bonjour Pénélope,
Quelqu'un qui commence par dire "je construis mon bateau de voyage" ne doit pas se contenter de si peu.

J'ai hâte d'en savoir plus....
c'est en faisant qu'on devient faisou

Avatar du membre
Marmotte
Aspirant
Aspirant
Messages : 385
Enregistré le : 07 oct. 2014 07:08
Loisirs : tout bateau , lecture marche, photo, le bois
Localisation : Monticello 20220 ILE ROUSSE et Emerainville 77184

Re: Quête du mat en bois - construction amateur

Message non lu par Marmotte » 01 sept. 2018 17:29

Bonjour Pénélope :smt006
bon bahh moi aussi j'aimerai en savoir un peu plus, la curiosité est un joli défaut ici
! :mrgreen:

Penelope
Messages : 4
Enregistré le : 31 juil. 2018 12:12

Re: Quête du mat en bois - construction amateur

Message non lu par Penelope » 04 sept. 2018 16:29

Bonjour,
Merci pour vos retours.

En effet, je ne me suis pas trop étalé:) En gros, on a construit une coque en lamellé collé de 32pieds en 2012. (on m'a beaucoup aidé, guidé etc..) puis on a gréé une voile jonque avec un mat autoportant. C'est en réalité une voile aile à mi chemin entre la jonque et la voile épaisse.
C'était intéressant, mais ça ne me convient pas... on a navigué un peu avec quelques années mais ça m'a causé plus d'ennuis que de facilités (oui, je l'avoue, j'en ai marre de changer des lattes ^^, surtout quand dans le petit temps c'est la galère, surtout au pré)

Bref, j'ai sauté le pas en essayant de faire les choses bien: un plan d'archi etc... pour passer au marconi (sur quoi j'étais habitué) avec le projet de partir une fois la modification faite et les tests probants. (enfin ! )

Voila dans les grandes lignes!

Je retiens donc que je vais mettre un angle au support de mat. ( j'aurais du lui demander un gréement d'en tête, cela aurai été plus simple à réaliser)

Merci encore pour vos retours.

Avatar du membre
Padélis-Célakélos
Commandant
Commandant
Messages : 2333
Enregistré le : 29 nov. 2010 16:02
Localisation : BZH à l'Ouest de l' Horn

Re: Quête du mat en bois - construction amateur

Message non lu par Padélis-Célakélos » 04 sept. 2018 18:42

Ah ! enfin quelqu'un sur ce forum qui n'aime pas les voiles de jonque , j'avais peur d'être le seul. :mrgreen:
Je n'en n'ai pas sur mon bateau, c'est évident, mais j'ai quand même un léger soucis avec ma grand voile houari entièrement lattée de ma fabrication.
Bon, avec quelques Beaufort tout va bien, forme parfaite et pas de fasseillement un régal .
Par contre dans les tous petits air de l'été, à chaque virement de bord, les lattes ont du mal a se cintrer dans le bon sens, même détendues.
Je m'en sort à grand coups d'aviron dans ma voile pour cintrer les lattes dans le bon sens .
pas très académique mais efficace :smt033
Je bois(e) sans soif !

Avatar du membre
lucas55
Aspirant
Aspirant
Messages : 321
Enregistré le : 17 janv. 2017 21:42
Localisation : Bar le duc 55 Meuse

Re: Quête du mat en bois - construction amateur

Message non lu par lucas55 » 04 sept. 2018 20:54

Padélis-Célakélos a écrit :
04 sept. 2018 18:42
Ah ! enfin quelqu'un sur ce forum qui n'aime pas les voiles de jonque , j'avais peur d'être le seul. :mrgreen:
Je n'en n'ai pas sur mon bateau, c'est évident, mais j'ai quand même un léger soucis avec ma grand voile houari entièrement lattée de ma fabrication.
Bon, avec quelques Beaufort tout va bien, forme parfaite et pas de fasseillement un régal .
Par contre dans les tous petits air de l'été, à chaque virement de bord, les lattes ont du mal a se cintrer dans le bon sens, même détendues.
Je m'en sort à grand coups d'aviron dans ma voile pour cintrer les lattes dans le bon sens .
pas très académique mais efficace :smt033
ah ah Padelis !!! on a au moins ca en commun, je n'ai pas trop non plus les voiles de jonque :tchin:

Avatar du membre
wedell
Commandant
Commandant
Messages : 2339
Enregistré le : 02 oct. 2006 17:44
Localisation : Floirac Charente Maritime

Re: Quête du mat en bois - construction amateur

Message non lu par wedell » 04 sept. 2018 21:30

Faudrait peut-être essayer avant de ne pas aimer, non? :D
La voile de jonque, même dans sa forme la plus simple, est un système complexe qu'on ne met pas au point en deux coups de cuiller à pot.
Et elle est moins performante qu'aucun autre type de voilure dès qu'on est au dessus du bon plein.
Sans compter également d'autres problèmes comme le ragage et un poids conséquent.
Mais elle permet de durer. C'est avant tout pour ça que Hasler l'avait choisie. Hisser, affaler, prendre des ris sans fatigue, sans jamais s'exposer sur le pont.Au fil des semaines qui passent lors d'une traversée, ça fait toute la différence entre un épuisement proche de la survie et une simple fatigue due au manque de sommeil.
La voile de jonque est une voile du large.
Le bois, c'est comme du contreplaqué massif en plus beau.

Avatar du membre
to
Commandant
Commandant
Messages : 2450
Enregistré le : 08 oct. 2005 15:55
Localisation : Rennes
Contact :

Re: Quête du mat en bois - construction amateur

Message non lu par to » 04 sept. 2018 22:15

En tant qu'adhérent à la Junk Rig Association, je me dois de défendre ce gréement incompris :D (même si je ne l'ai pas encore pratiqué :oops: )(mais j'ai un gréement de voile au tiers, pas si différent et également difficile à régler)

Il existe beaucoup de gréements de jonque différents selon les programmes : au large, navigation côtière, simple, perfectionné, voile de portant, voile de près...

La JRA est très compétente pour conseiller quel gréement convient bien pour quel bateau, et quel programme. Le forum est accueillant (pour les anglophones de préférence...) et certains ont essayé les voiles-ailes, les lattes articulés, les voiles avec cambrures, les aero-rigs et plein d'autres encore.

Je peux te conseiller de poser tes questions sur leur forum, plusieurs participants se précipiteront pour te proposer un nouveau gréement de jonque selon tes besoin.

Pour un voilier de voyage, la voile de jonque a beaucoup à apporter à mon avis.

Sans rancune les jonquophobes :wink: :tchin:
Je suis un robot. Spam spam spam spam spam spam.
Accessoirement président de l'asso, modo, webmaster.

Avatar du membre
alien
Contre-Amiral
Contre-Amiral
Messages : 3015
Enregistré le : 17 oct. 2005 16:36
Localisation : Bourgogne - Île aux Moines
Contact :

Re: Quête du mat en bois - construction amateur

Message non lu par alien » 05 sept. 2018 20:56

Mon cher To, on est en présence d'un junky repenti !
Pourquoi le faire rechuter?
Est ce bien raisonnable?
Peut-être bien que ... .

On est en présence d'une expérience négative qui conduit à vouloir changer de gréement.
Cette expérience négative résulte -à mon sens- d'un manque d'apprentissage et de connaissances :
- si les lattes cassent c'est par ce que elles sont mal dimensionnées ou mal manœuvrées.
- un gréement de jonque nécessite un apprentissage qui ne s'est pas fait.

Le gréement marconi présente l'avantage que c'est quasiment la norme universelle.
Tout le monde connait.
Et pourtant il y a de tout dans ce monde là.

Des sabots qui n'avancent pas et des 60 pieds qui font le tour de la planète à 30 nœuds.

Ce qui fait la différence ce sont : le skipper, le voilier, le gréeur, le concepteur, ...

Pour répondre à la question initiale, il y a deux situations.

Dans la première le mat repose sur la quille et traverse le pont par ce qu'on appelle l'étambrai.
En ce cas la quête du mat est définie par la position de l'emplanture et de l’étambrai.

Dans la deuxième le mat repose sur le pont et son inclinaison ne dépend que du haubanage.
Si il s'agit d'un mat en alliage d'aluminium, les emplantures permettent en général quelques degrés d'inclinaison vers l'arrière ou l'avant.

Mais ... est-ce bien nécessaire ?
des solutions simples pour se compliquer la vie

Penelope
Messages : 4
Enregistré le : 31 juil. 2018 12:12

Re: Quête du mat en bois - construction amateur

Message non lu par Penelope » 14 sept. 2018 17:43

Bonjour à tous.
Plaisir à vous lire car je me retrouve dans certains de vos écris!

Je suis sur un profil voile épaisse plus que jonque, et, oui lattes cassées = mauvaise manœuvre, pas assez arrisée ou mauvaise surprise. Ca arrive!... du coup il y en a toujours a bord en réserve. La maintenance ne coute rien. Mais il est clair que c'est une voile très performante au travers et grand largue , encore plus plus par vent fort! La prise de ris simple, moins de bouts, il y a des avantages. C'est indéniable. A 30 kts, ça navigue tranquille mais les empannages sont vraiment musclés....

Mais le petit temps au pré c'est la galère et sans moteur, c est pire encore! J'ai certaines traces gps qui font sourire, genre tu tires des bords pour sortir d'une baie, mais il y a si peu de vent que tu fais du sur place (si en plus tu as la marée, tu retournes au port...) Apres mon handicap , c'est mon canot est lourd, donc ça n'aide pas.
Donc il faut souvent attendre les bonnes conditions pour aller là ou tu veux. Je ne veux pas paraître simple d'esprit, mais, voila. IL FAUT DU TEMPS!!!
Et à lever la voile, c'est digne des forçats des halles pour ceux qui ont connu! la mienne fait 55m², plus les lattes (4 étages ) , ce n'est pas une partie de plaisir malgré un palan 3 brins. Paye ta suée! , la plaisance qu'ils disaient :D

Bref, je pense à chacun son style. De mon coté, je reviens à mes premiers amours (marconi). Mais c'était intéressant à vivre, je ne regrette pas du tout.
Je pense que cette voile vaut le coup pour un voyage sous les tropiques avec un bon moteur pour les passes/ports.
a bientôt

Rierol
Messages : 1
Enregistré le : 16 oct. 2018 00:39
Loisirs : Tdm

Re: Quête du mat en bois - construction amateur

Message non lu par Rierol » 16 oct. 2018 01:18

Je me permets de compléter les réponses:
Barres de flèches poussantes, il m'a fallu qq années pour comprendre comment ça fonctionne.
1ere rq: ttes les barres de flèches st poussantes.
Sur les "anciens" mats il y avait bas haubans avant et arrière ; comme ça on était sûr que le mat n'allait pas partir (cintrer excessivement, et tomber) ni en avant ni en arrière.
Puis à force de chercher l'économie qqun à trouvé : une seule Cadène en arrière. Les barres de flèches poussent un peu en avant et les bas haubans arrière le retiennent. Et pour pas que le mat cintre (et tombe) en arrière il y a 3 solutions : * 2 bas haubans avant (mais là on ajoute 2 cadènes);
* 1 bas étai (mais là on ajoute 1 cadène);
* On descend l'étai sur le mat et on tire sur le pataras jusqu'à cintrer le mat équivalent à son diamètre environ.
Cette dernière solution convient pour les bateaux de course (où l'équipage a tjs un œil sur le mat) ou pour le plaisancier du dimanche qui met le moteur dès 20Nds; pas pour un TDM, ou plus exactement avec 2 ou 3 ris (la tête de la GV bordée va tirer, et cintrer, le mât en arrière. Ail danger! Alors 2 solutions : un bas étai ou un "Bergstrom", des câbles en V comme les cata.
Alors, quel rapport avec la quête ? : Emplanture horizontale + cintrage = quête de ???? 2 degrés, on ne doit pas être loin.
Avantages des gréements à barres de flèches poussantes: ça pousse, ça tire, ça bride et plus rien ne bouge ni ne vibre.
Inconvénients : les efforts st plus importants... mais une seule paire de cadènes à construire ; les amateurs apprécieront.
Bon vent ds le dos...sans effort aucun.

Avatar du membre
Padélis-Célakélos
Commandant
Commandant
Messages : 2333
Enregistré le : 29 nov. 2010 16:02
Localisation : BZH à l'Ouest de l' Horn

Re: Quête du mat en bois - construction amateur

Message non lu par Padélis-Célakélos » 16 oct. 2018 09:20

La tendance actuelle est aux bas haubans repris sur une cadène bien rentrée, généralement le long du roof , des barres de flèches poussantes longues et des galhaubans repris sur le livet .
Ainsi on crée une fente favorable à rentrer le point d'écoute du génois, la circulation sur l'avant n'est pas compromise et , du moins sur des unités inférieures à 8M on se passe de pataras, mais plus de réglage possible du cintrage, on règle uniquement par la grand voile :tchin:
Je bois(e) sans soif !

Répondre