Résine Epoxy à (relativement) basse température

Discussions sur l'utilisation de l'epoxy dans la construction amateur.

Modérateurs : admin, Modérateurs

Répondre
ribor
Matelot
Matelot
Messages : 20
Enregistré le : 28 août 2006 11:46

Résine Epoxy à (relativement) basse température

Message non lu par ribor » 19 déc. 2010 17:51

Bonjour,
Jusqu'à il y a peu, mes conditions de travail (sans chauffage ni électricité) m'ont fait abandonner toute perspective de travail à l'epoxy, et me concentrer sur le poyurethane, mastic ou colle... (hors quelques bricolages de petite taille, réaliséables "au chaud")
Je viens de découvrir que Resoltech, WestSystem et qques autres (mais pas Sicomin...) fournissait des résines adaptées au bois et supposées fonctionner dès 10°C...
Avant de m'enivrer des nouvelles perspectives qui semblent s'ouvrir (et de faire quelques tests dès que mon box en sous-sol dépassera les 10°C), j'aimerais bien savoir si l'un(e) ou l'autre d'entre vous a eu l'occasion d'utiliser ces produits à basse température..?
Question annexe: certaines de ces résines utilisent un "mélangeur statique", qui permet de les utiliser directement avec un pistolet comme un quelconque mastic.. Quelqu'un a t-il déjà testé..?
RiBore
PS: J'avais évoqué ces Epoxy auto-mélangeant il y a 1 ou 2 ans, sans réponse à l'époque... Pour les curieux, une mini-vidéo de pub WestSystem se trouve ici: http://www.westsystem.com/ss/six10-demo/

Avatar du membre
wedell
Commandant
Commandant
Messages : 2397
Enregistré le : 02 oct. 2006 17:44
Localisation : Floirac Charente Maritime

Message non lu par wedell » 20 déc. 2010 11:51

Ben dis-donc, ils sont pas pressés de répondre, les epoxyfleurs!
J'utilise depuis des années comme colle de la 6410 de chez résoltech, qui a l'avantage de prendre rapidement et à basse température (10° et même moins).Le durcisseur n'est dispo qu'en rapide mais avec un peu d'organisation, je m'en tire. A 18° et pour 120g, on ne peut guère compter sur plus de 20 mn avant que le pot ne fume. A 10, et pour la même quantité, je table sur 1/2 heure.
Avec une charge en microfibres, je n'ai pas pu faire la différence ni d'aspect ni de résistance avec la résine "classique".
J'en suis satisfait bien que je la considère moins fiable que la Résorcine devenue introuvable et chère aujourd'hui. Manque de fiabilité peut-être dû à sa sensibilité à l'humidité.
Le bois, c'est comme du contreplaqué massif en plus beau.

Avatar du membre
sly
Second
Second
Messages : 1776
Enregistré le : 30 avr. 2007 15:47
Localisation : Aix les bains / Saint Raphael
Contact :

Message non lu par sly » 20 déc. 2010 13:51

J'avais abandonné l'idée de faire de l'époxy dans mon garage par ce temps, et puis un copain m'a prêter une turbine au propane de 7500 watt. Au bout de 2 heures, j'ai réussi à faire passer la température de 1°C (-5°C dehors...) à 14°C. Bon par contre, malgré une bonne ventilation, ça fini par piquer un peu les yeux...

Ensuite, j'ai fait mon mélange résine/durcisseur à chaud (posé sur le radiateur = environ 35-40 °C), et l'ai étalé dare-dare. Il à commencé à prendre en gel au bout de seulement 20 minutes. J'ai continuer à chauffer le garage 1 heure, je suis monté à 16°C, puis j'ai tout arrêter pour la nuit. L'époxy était encore un peu collante au doigt le lendemain matin (au bout de 12 heures) avec 4°C, et est dur prêt à poncer au bout de 48 heures, sans chauffe supplémentaire.

A noter que je n'ai pas eu de trace d'humidité, alors que la surf-clear, que j'utilise, y est particulièrement sensible.

Je vous mettrai des photos sur le blog d'ici ce soir.
Mmmh, tu vois, Tuco, le monde se divise en deux catégories : Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses... An-y-An-y-An...Ouin, Ouin, Ouin...

Avatar du membre
wedell
Commandant
Commandant
Messages : 2397
Enregistré le : 02 oct. 2006 17:44
Localisation : Floirac Charente Maritime

Message non lu par wedell » 20 déc. 2010 14:19

L'avantage que je trouve à ces résines basses températures, c'est qu'il est relativement facile d'obtenir 10° alors que 15°, c'est pas mal d'énergie en plus.
Ici, en Charente maritime, la température ne doit pas être au dessous de 0 plus de 10 jours par an dans la journée. Parfois, pour avoir 10°, un rayon de soleil suffit si le bateau est recouvert d'un plastique et à l'abri du vent. sinon un petit soufflant suffit généralement. Si j'avais besoin de 15°, ce serait une autre affaire.
Le bois, c'est comme du contreplaqué massif en plus beau.

Avatar du membre
sly
Second
Second
Messages : 1776
Enregistré le : 30 avr. 2007 15:47
Localisation : Aix les bains / Saint Raphael
Contact :

Message non lu par sly » 20 déc. 2010 15:54

Oui, c'est clair qu'un produit se travaillant à 10° multiplie quasiment par 2 le nombre de jour potentiel de travail sans chauffer.
Mmmh, tu vois, Tuco, le monde se divise en deux catégories : Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses... An-y-An-y-An...Ouin, Ouin, Ouin...

Avatar du membre
Luc
Second
Second
Messages : 1834
Enregistré le : 02 juil. 2009 08:49
Localisation : Mayenne
Contact :

resorcine basse température

Message non lu par Luc » 20 déc. 2010 19:25

J'ai fait un essai à 8 ° ambiant avec de la resorcine (collage des scarfs). Durcissement de surface en 36 heures au lieu de 6 ... avec un craquement assez sinistre au desserage des serre joints sur un des quatre scarfs... :evil:
Du coup j'attend le degel. 8) :roll: en travaillant sans produit du temps qui passe actuellement.
Si je peux prendre quelques jours, je pense faire les essais d'Ultréïa en janvier.
mon dius, fasetz-me la graacia de plan viure a de plan morir

Avatar du membre
JeanDidier
Capitaine de bateau lavoir
Capitaine de bateau lavoir
Messages : 521
Enregistré le : 15 août 2010 09:49
Localisation : Libramont
Contact :

Message non lu par JeanDidier » 20 déc. 2010 20:27

pourquoi s'entéter à ultiliser des epoxy à basse t° alors que les colles PU fonctionnent trés bien jusqu'à 5°.....

Avatar du membre
Padélis-Célakélos
Commandant
Commandant
Messages : 2388
Enregistré le : 29 nov. 2010 16:02
Localisation : BZH à l'Ouest de l' Horn

Message non lu par Padélis-Célakélos » 20 déc. 2010 21:47

Si j'ai une urgence, vraiment urgente, ce qui est rare l'hiver,
j'utilise mon époxy classique dans mon sous sol à 8-9°
Pour le séchage,un bout de 20 cm d'épaisseur de laine de roche à recouvrir le travail et une lampe de 100 W en dessous, largement suffisant.
Bon évidemment, à utiliser pour des petits boulots de dépannage .
Ah, oui, je monte la résine et le durcisseur la veille dans la maison, pour qu'il soit à 20°
Je bois(e) sans soif !

ribor
Matelot
Matelot
Messages : 20
Enregistré le : 28 août 2006 11:46

Message non lu par ribor » 20 déc. 2010 21:54

Bonsoir, et merci pour ces réponses :-)
Utiliser l'epoxy m'ouvre quelques pistes en terme de formes que mes 2 mains gauches n'envisageront pas avec le PU... et le fait de savoir que certaines résines sont utilisables à (relativement) basse température fait déjà carburer mon cerveau...
Par contre si je reconstruis un bateau simple comme ma "périssoire" (5m et un seul bouchain, cf sa présentation dans "Vos réalisations" ), je reste convaincu que je réutiliserais serres de bouchains, vis et colle-mastic polyurethane, plus quelques coups de rabot, car cela me paraît plus simple (et sans doute beaucoup) plus rapide que de percer une multitude de trous pour y passer un cable qu'il faudra enlever avant d'attaquer les séances de ponçage qui à elles seules prendront autant (sinon plus...) de temps que je n'en ai mis à construire et peindre ma périssoire, multiples errements inclus :-)
Par contre, si il fait 5°C dans mon box, je n'ouvre pas la colle mais je remonte me faire un café chaud ;-)
RiBore

Avatar du membre
sly
Second
Second
Messages : 1776
Enregistré le : 30 avr. 2007 15:47
Localisation : Aix les bains / Saint Raphael
Contact :

Message non lu par sly » 20 déc. 2010 22:18

Ce que j'ai fait jusqu'à présent, c'était couper des morceaux de bois et de CP en hiver, tout monter visser, et attendre l'été pour tout coller. Mais là, il me reste quelques finitions à faire, avec quelques décimètres carrés d'époxy avant de peindre ou de vernir...

Mais c'est clair que dans une construction amateur, il est absolument nécessaire de prendre en compte le facteur température pour planifier le travail, au risque de passer de long mois en stand-by...
Mmmh, tu vois, Tuco, le monde se divise en deux catégories : Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses... An-y-An-y-An...Ouin, Ouin, Ouin...

Avatar du membre
wedell
Commandant
Commandant
Messages : 2397
Enregistré le : 02 oct. 2006 17:44
Localisation : Floirac Charente Maritime

Message non lu par wedell » 21 déc. 2010 10:25

JeanDidier a écrit :pourquoi s'entéter à ultiliser des epoxy à basse t° alors que les colles PU fonctionnent trés bien jusqu'à 5°.....
Coller un pont à la PU, pourquoi pas, mais pour les assemblages en massif et tout spécialement les scarfs, non.
Je sais bien que des inconditionnels ne jurent que par la colle PU, que le collage est plus solide que le bois, qu'on pourrait même coller du bois humide avec, etc... Tout ça est peut-être vrai.
Mais tous les scarfs de liston, de main courantes ou de capots que je vois se décoller dans mon boulot ont presque tous été collés à la PU, alors...
Le bois, c'est comme du contreplaqué massif en plus beau.

Répondre