Projet catamaran fluvial

Discussions sur les bateaux à moteur de tous types

Modérateurs : admin, Modérateurs

0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 0

Thierry64
Pilotin
Pilotin
Messages : 158
Enregistré le : 16 mars 2007 07:59
Localisation : 64290 Gan

Projet catamaran fluvial

Message non lu par Thierry64 » 03 juin 2014 18:09

Bonjour à tous

Je commence un sujet sensible : ce n'est pas un joli bateau en bois classique (mais j'essaierai d'en mettre beaucoup !), qui plus est motorisé et au look caravane.
C'est juste pour ne plus abîmer Méaban dans les écluses :evil: et profiter du calme des canaux hors saison (exclus de mi-juin à mi-septembre)
Deux vues de principe ci-dessous

Hypothèses de départ :

Bateau de croisière fluviale à deux
(voir si c’est possible et intéressant de passer en mer catégorie D ?)
Catamaran à faible trainée
longueur totale inférieure à 7 m
largeur totale inférieure à 2,55 m (+ passavants amovibles ?)
tirant d’eau 0,40 m (avec 2 tonnes de déplacement)
hauteur entre eau et nacelle 0,40 m
1 lit double à l’avant avec passage de chaque côté
cuisine au pied d’une descente et toilettes au pied de l’autre
propulsion électrique avec 10 m2 de capteurs (130kg) et 4 x 200 Ah batteries (260 kg)
1 ou 2 moteurs (quelle puissance ?) vitesse limite 8 kmh (4,4 noeuds)
timonerie semi fermée avec toiles amovibles de tous côtés
construction contreplaqué époxy (possible vu les formes ?) et vaigrage liège + lambris (??? à voir)

A faire dans l’ordre :

- recevoir toutes les critiques et conseils (j’ouvrirai si besoin des fils spécifiques en fonction de l’évolution : électricité, contreplaqué, etc …)
- chiffrer la chose
- voir s’il faut poursuivre dans cette direction
si oui
- verrouiller la partie technique (propulsion, énergie, ventilation, fluides, chauffage, ouvertures, etc)
- faire un bateau avec le tout en prenant le temps …

Amitiés :tchin:
Thierry
Image
Image
Faire de la sciure et des copeaux, naviguer sur ce qui reste...

Avatar du membre
pilotedebord
Chef de bord
Chef de bord
Messages : 2764
Enregistré le : 25 nov. 2007 12:38
Localisation : loire-atlantique

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par pilotedebord » 03 juin 2014 20:23

un nouveau projet vient du Béarn après celui venu de la Mayenne.

Les rencontres du Goret auraient-elles une influence sur le réveil des neurones ?

Belle idée que l'on suivra.......comme les autres.
c'est en faisant qu'on devient faisou

Thierry64
Pilotin
Pilotin
Messages : 158
Enregistré le : 16 mars 2007 07:59
Localisation : 64290 Gan

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par Thierry64 » 03 juin 2014 20:43

Pas pour le réveil des neurones : celui là (le neurone du canal) me turlupine depuis notre escapade canal-du-midi-esque ...
Et les autres me disent qu'il ne faut pas en rester là !
A+
T.
Faire de la sciure et des copeaux, naviguer sur ce qui reste...

Avatar du membre
pilotedebord
Chef de bord
Chef de bord
Messages : 2764
Enregistré le : 25 nov. 2007 12:38
Localisation : loire-atlantique

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par pilotedebord » 03 juin 2014 21:40

Thierry64 a écrit : Et les autres me disent qu'il ne faut pas en rester là !
Alors il faut y aller avec toute la célérité qui convient. :smt033
c'est en faisant qu'on devient faisou

Avatar du membre
Captainjo
Capitaine de Ponton
Capitaine de Ponton
Messages : 1047
Enregistré le : 24 nov. 2009 16:25
Localisation : Sarthe, Alpes Mancelles
Contact :

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par Captainjo » 03 juin 2014 22:17

Ah mais ça à l'air bien avancé la cogitation, moi j'aime ça les caravanes flottantes :mrgreen:
10 m² de panneaux solaire = 1000 w en théorie, combien en pratique 500 ?
Il faudrait un moteur au moins du double de puissance que le miens qui fait 600w et permet d'avancer au pif à un bon 5hm/h en eau plate

Captain'Jo
On a appris les théorèmes en ramant sur des trirèmes
Mais La boite de Pandore c'est ouverte à bord...

Thierry64
Pilotin
Pilotin
Messages : 158
Enregistré le : 16 mars 2007 07:59
Localisation : 64290 Gan

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par Thierry64 » 03 juin 2014 23:03

10m2 égale 1500 Watt crête c'est à dire avec 1,5 atmosphère, 1000w/m2 et 25 °c .... faut arrêter le délire, en bateau fluvial si on peut se faire 4500 W par jour avec 10 m2, c'est une bonne journée ensoleilée (et pas à l'abri sous les platanes !)

En électrique il faut penser stockage ...
En balade il faut penser frigo, éclairage, ...
En transit il faut penser puissance dans les passage délicats ...

@captainjo
Effectivement deux MinnKota 60 pourraient être envisagés : pas trop chers, réparables, modifiables ...
Est-ce suffisant ?

A suivre
T.
Faire de la sciure et des copeaux, naviguer sur ce qui reste...

JIBI
Second
Second
Messages : 1855
Enregistré le : 06 juil. 2009 16:13
Loisirs : Constructeur d'un GOAT Island SKIFF-GIS-nommé TAKKA en 2013... et depuis 2018 ..armateur d'un Drascombe Dabber denommé (pour l'instant "1977" )
Localisation : 17137 -Marsilly

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par JIBI » 04 juin 2014 07:15

Bonjour
Je saute les méandres neuronaux ...de la naissance d'un projet..
Mon interrogation se porte davantage sur des considérations plus terre a terre ....
Coques a faible trainée = cata-marant...trés bien...mais quel volume "perdu" (et la logeabilité correspondante) entre les deux flotteurs comparé a une barge, un "scow", ou meme un acon (géant)...?
:smt006 :smt006 :smt006
Souques Matelot .... , c'est loin l'Amérique !!

Thierry64
Pilotin
Pilotin
Messages : 158
Enregistré le : 16 mars 2007 07:59
Localisation : 64290 Gan

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par Thierry64 » 04 juin 2014 09:21

Bonjour

Il flotte, je suis coincé au bureau ...

J'ai bien pensé à une barge (exemple joint) mais une motorisation électrique "légère" peut elle être envisagée vu la surface mouillée et le fardage ? :smt017
Et comment faire pour éviter le côté caisse ? (une grosse caisse à côté de celle de captainJo mais j'aimerais une douche, un grand lit, une kitchenette et un poste de barre surélevé ... )
Il est vrai que l'habitabilité est sans commune mesure !

Amitiés
Thierry
Image
Faire de la sciure et des copeaux, naviguer sur ce qui reste...

Thierry64
Pilotin
Pilotin
Messages : 158
Enregistré le : 16 mars 2007 07:59
Localisation : 64290 Gan

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par Thierry64 » 04 juin 2014 09:54

J'oubliais :
J'ai peu du bruit du clapot sur ces fonds plats ... joli tambour !
Faire de la sciure et des copeaux, naviguer sur ce qui reste...

Avatar du membre
Captainjo
Capitaine de Ponton
Capitaine de Ponton
Messages : 1047
Enregistré le : 24 nov. 2009 16:25
Localisation : Sarthe, Alpes Mancelles
Contact :

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par Captainjo » 04 juin 2014 10:03

Et bien on avait un peu souffert du clapot en rivière à l'automne, mais le temps était épouvantable. Par contre en mer, pratiquement pas de bruit, même en navigation quand il y avait un peu de vagues samedi en fin d'après-midi. ça doit être une histoire de longueur d''onde et de pente.
Pour la hauteur, pourquoi pas prévoir une sorte de roof articulé avec des soufflets en toile comme sur un combi ?

Captain'Jo
On a appris les théorèmes en ramant sur des trirèmes
Mais La boite de Pandore c'est ouverte à bord...

Lossamouil
Corvettard
Corvettard
Messages : 406
Enregistré le : 10 août 2010 18:43
Localisation : Hautes Corbières (Aude)
Contact :

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par Lossamouil » 04 juin 2014 10:26

Bonjour !

Quelques petites réflexions, à bâtons rompus et brûle pourpoint...
- Déjà, c'est une bonne chose : la prise de conscience que 10 m2 de panneaux feront, au mieux, 5 kWh par 24 h, en grande partie à cause, effectivement, des platanes (les peupliers ne valent pas mieux...).
- L'intérêt est de rester en 12 ou 24 V. Donc des panneaux à 36 wafers, qui donnent 14,4 V, tension idéale pour la charge des batteries. Il peut être judicieux d'analyser (voire d'acheter) d'abord les panneaux, puis de redessiner les "toits" en fonction des cotes de ces panneaux, afin d'optimiser la place, et donc la puissance disponible.
- Le catamaran se prête très bien à la navigation en eaux intérieures, et qui plus est, au moteur : pas de risque de chavirage, comme en mer à la voile...
- Et c'est la forme qui demande le moins de puissance au déplacement. C'est pour cette raison que c'est également plus sensible au vent : attention aux turbulences induites par les berges, le relief, la végétation, les constructions, etc.
- Donc voir pour un moteur transversal à l'avant, voire un deuxième à l'arrière... (Dans les écluses ça bouge pas mal, et il n'est pas toujours possible de s'amarrer comme il faudrait...)
- La forme des coques, telles qu'elles sont dessinées, marcherait mieux... en marche arrière : on respecte mieux la forme "goutte d'eau", sphérique à l'avant, effilé en cône à l'arrière. Les œuvres vives seraient proches de deux demi-sous-marins (pas forcément nucléaires).
- Au niveau des moteurs, on a besoin de beaucoup moins de puissance en électrique qu'en thermique (surtout essence) : ce qui est le plus important, c'est le "couple" (non, non, pas le mariage...). Avec un ratio sensiblement de 1 à 3, on aura les mêmes performances (le moteur électrique énoncé plus haut à 600 W fournira à peu près les mêmes prestations qu'un essence de 2,5 CV, sauf en vitesse de pointe, une fois le bateau bien lancé).
- Un moteur ne consomme que ce qu'on lui demande de consommer. Il y a besoin de toute la puissance pour lancer le bateau, ou dans les endroits délicats. Une fois le bateau lancé, si on respecte une vitesse de croisière raisonnable en fonction du bateau, et s'il n'y a pas trop de vent contraire, on peut diviser la puissance par trois. Ainsi, par exemple, deux moteurs de 600 W consommeraient alors 400 Wh, ce qui ferait 12 h 30 d'autonomie théorique avec les 5 kWh sus-nommés, hors démarrage du bateau, hors passage des écluses, et hors frigo et lumière, bien sûr.
Bon courage dans ce projet sympathique qui fleure bon les vacances et le farniente !...
Modifié en dernier par Lossamouil le 04 juin 2014 10:31, modifié 1 fois.
Voire, mais nous eûmes soif !...

Avatar du membre
mirmily
Second
Second
Messages : 1894
Enregistré le : 07 mars 2008 23:26
Loisirs : Voile, pêche, théâtre,chant choral...
Localisation : Charente Mme (Saintes)/ Côtes d'Armor (Perros)
Contact :

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par mirmily » 04 juin 2014 10:29

Voilà un projet particulièrement intéressant. :smt023
On a tous eu nos galères avec notre voilier chéri sur les canaux (du midi, d'Ille et Rance ou d'ailleurs). C'était souvent pour un convoyage et on s'est accommodé d'un mât encombrant le pont et la descente, prêt à embrocher l'embarcation voisine dans les écluses, d'une quille au tirant d'eau un peu juste en période de sécheresse et de tout un tas de soucis propres à un bateau inadapté à une navigation bien spécifique. Mais on a aussi découvert un charme tout particulier à cette nav là et finalement, pourquoi ne pas construire sa "barge" et passer quelques semaines à décompresser en "fluvial". Le reste du temps - celui que l'on passera en mer - on peut toujours louer sa péniche ; il y a de la clientèle...
Intéressant aussi la propulsion électrique sur un engin à faible trainée. Les progrès ont bien fait évoluer le sujet ces derniers temps tant en rendement qu'en coût.
Puisque Thierry demande des points de vue, je multiplierais pour ma part les sources car le parc batterie est le coeur du système et il faut lui donner à manger tout en le sollicitant avec une efficacité calculée.
- panneaux solaires, certes, mais aussi.
- un bon système de charge au ponton (car il y a des points de branchement sur secteur un peu partout sur pontons ou quais)
- éolienne
- et aussi un HB de secours équipé d'un alternateur.
- Pourquoi pas d'autres systèmes (pile à combustible, groupe électrogène...)
Le tout géré depuis un tableau central gérant la répartition des charges.
Là encore, les choix dépendront du style de navigation envisagé...
En tout cas, on suivra tout ça avec intérêt et attention. :tchin:

Thierry64
Pilotin
Pilotin
Messages : 158
Enregistré le : 16 mars 2007 07:59
Localisation : 64290 Gan

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par Thierry64 » 04 juin 2014 18:56

Je continue les recherches

Il y a ça (surtout pour le principe de motorisation)
http://www.alibi-architecture.eu/fluvia ... phebus.pdf
Sacrée usine à gaz à mettre au point mais le contrôle du bateau doit être total : 1 moteur une fois le bateau lancé, 2 moteurs lors des manoeuvres …
Extrapoler ça dans mes dimensions ? (Sauf le look !!!)

En même temps, une autre piste serait deux coques techniques et une plate-forme sur laquelle se poserait la caravane …
Avantages : tout de plain-pied et construction simplifiée. On peut même envisager la caravane à 2,50 m de large et les flotteurs dépassant de 30 cm pour créer des passavants …?
Inconvénients : grosse augmentation du fardage ! Et aussi l’esthétique encore plus caisse, quoique … conception d’une jolie caravane et pose d’icelle sur les flotteurs idoines

Une question : quelle doit être la hauteur de la nacelle par rapport à l’eau ? (j’ai mis 40 cm mais c’est peut-être beaucoup en fluvial …)

A suivre
Thierry
Faire de la sciure et des copeaux, naviguer sur ce qui reste...

Avatar du membre
Captainjo
Capitaine de Ponton
Capitaine de Ponton
Messages : 1047
Enregistré le : 24 nov. 2009 16:25
Localisation : Sarthe, Alpes Mancelles
Contact :

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par Captainjo » 04 juin 2014 19:28

En fluvial tranquille 40 cm c'est trop, 20 doit aller largement, à moins d'aller sur les fleuves mais là faut plus de puissance.

Captain'Jo
On a appris les théorèmes en ramant sur des trirèmes
Mais La boite de Pandore c'est ouverte à bord...

Avatar du membre
alien
Contre-Amiral
Contre-Amiral
Messages : 3077
Enregistré le : 17 oct. 2005 16:36
Localisation : Bourgogne - Île aux Moines
Contact :

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par alien » 05 juin 2014 10:15

Un petit exercice intellectuel :

Image

C'est la comparaison (à longueur de flottaison et déplacement égaux) entre une forme type barge de section au maître rectangulaire et des flotteurs de section semi-circulaire et rectangulaire.

On s'aperçoit que :
1° les surfaces mouillées sont assez proches
2° que les flotteurs semi circulaires devraient avoir un diamètre de 84cm pour supporter chacun une tonne. Ce qui pour une largeur HT de 2,50m laisserait 80cm entre les flotteurs. Pas franchement optimal : interférences entre les vagues.

Pas d'avantage au cata sauf à diminuer le poids et encore !

Autre inconvénient : augmentation du tirant d'air d'au moins 40 à 50cm. Pour aller partout, il ne faut pas dépasser 2,40m.

Une jolie barge un tant soit peu romantique ?
Un genre de shanty boat : http://littleshantyboat.blogspot.fr/
des solutions simples pour se compliquer la vie

Seddar
Pilotin
Pilotin
Messages : 130
Enregistré le : 19 sept. 2011 20:33

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par Seddar » 05 juin 2014 11:13

Et si, il y a un avantage au cata! La stabilité! En augmentant le tirant d'eau, tu augmente le KG... et donc le GMt, ce qui sur une unité de cette taille n'est pas négligeable.
Pour le tirant d'eau, au risque d'en contredire certains, 40 cm ne posent aucun problème en France, sauf à prendre la Loire sur sa partie sauvage, il suffit de regarder les sites de VNF et autres et de regarder les tirants d'eau garantis. À savoir que la moindre péniche à lège a au minimum un tirant d'eau de 60 cm.

Pour la motorisation solaire, il existe un cata fluvial de ce genre que j'ai croisé à Rouen, et le gars naviguait pas mal, donc c'est possible et même fiable. En revanche, sur un bateau avec un lourd fardage, il faut une certaine puisance en cas de vent, à réfléchir.

Avatar du membre
alien
Contre-Amiral
Contre-Amiral
Messages : 3077
Enregistré le : 17 oct. 2005 16:36
Localisation : Bourgogne - Île aux Moines
Contact :

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par alien » 05 juin 2014 11:18

Je poursuis mon œuvre de destruction.

Oublier les trolling motors :

Image

On voit qu'un moteur de 600w avec une "poussée" de 55 livres ne peut dépasser une vitesse de 2,62 nœuds encore faudrait-il qu'il l'atteigne.

L'idée de propulsion électrique est intéressante mais doit être analysée soigneusement.

# moyens de recharge .
Des panneaux photovoltaïques ne sont pas suffisants pour assurer une autonomie correcte.
Il n'y a pas encore de bornes à chaque écluse.
# parc de batteries
lourd et couteux, durée de vie limitée en nb de cycles
A titre d'exemple : pour une autonomie de 5heures avec 3000W soit 15kW.h il faut environ 500kg de batteries de technologie "mi-lourde" type AGM.
# système hybride
un générateur thermique apporte la sécurité et limite la taille du parc de batteries.
Il peut être installé n'importe où dans le bateau.
# motorisation
On trouve facilement des éléments de motorisation à des prix "raisonnables" (ailleurs qu'en France) :
http://electricmotorsport.com/marine
On peut aussi bricoler en combinant moteur HB hs et matériel de récup. (chariot élévateur, auto-laveuse, etc...)

La technologie et relativement simple mais il faut quand même un peu d'ingénierie :)
des solutions simples pour se compliquer la vie

Avatar du membre
LaurentC
Corvettard
Corvettard
Messages : 476
Enregistré le : 18 août 2013 13:33
Localisation : Entre Vaucluse et Gard, il y a le Rhône

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par LaurentC » 05 juin 2014 15:28

Désolé de m'immiscer au milieu de cette discussion, mais c'était juste pour faire partager un truc que je trouve assez hallucinant (et qui est quand même en rapport avec du fluvial) : http://www.laboiteverte.fr/roue-falkirk

Bon, d'accord, je ne connaît pas du tout ce monde là, mais je trouve ça assez fou (et en plus élégant !) :shock: :smt007

Bon, OK, je sors maintenant. Bon courage pour la suite (la discussion est très intéressante - vais regarder du côté des piles à combustible pour ma culture perso)
Aussi administrateur du forum. Donc n'hésitez pas à me contacter en MP si vous avez des soucis techniques...

Thierry64
Pilotin
Pilotin
Messages : 158
Enregistré le : 16 mars 2007 07:59
Localisation : 64290 Gan

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par Thierry64 » 05 juin 2014 16:44

Bonjour

Pour l’exercice intellectuel, je ne suis pas doué, (pas les connaissances dans ce domaine, et encore moins l’intuition …)
J’ai essayé de modéliser la chose et je cale pour retrouver les chiffres
Comment fonctionne le coefficient prismatique et son influence sur le déplacement ?

Exact pour ce qui est du tirant d’air (canaux de Bretagne 2,50 m …)
Mais la jolie barge avec la cabane et son toit pointu ne passe pas non plus !

Plus embêtant l’histoire de puissance moteur nécessaire
Et je n’ai pas envie de bruit de moteur
Pour l’ingénierie autour du moteur, et de l’ensemble de l’alimentation, je dois pouvoir faire appel au petit : il a fait ses études là dedans (et il y bosse aussi). Reste le problème de l’hélice …
Je sens que ça va être le poste le plus cher et contraignant de l’affaire !
Donc le premier à étudier.

Ensuite la réduction drastique du fardage puisque la forme de coque n’a qu’une faible influence sur la puissance nécessaire.

A suivre
Thierry
Image
Faire de la sciure et des copeaux, naviguer sur ce qui reste...

Avatar du membre
Captainjo
Capitaine de Ponton
Capitaine de Ponton
Messages : 1047
Enregistré le : 24 nov. 2009 16:25
Localisation : Sarthe, Alpes Mancelles
Contact :

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par Captainjo » 05 juin 2014 17:23

je sais pas se que ça vaut :

http://www.pneuboat.com/dossier_pratique/calcul/


Puissance de votre moteur en KW: 1.2
Poids de votre ensemble en tonnes: 2
Longueur du bateau en mètres : 7

Estimation de votre vitesse maximum en noeuds :3.23

Captain'Jo
On a appris les théorèmes en ramant sur des trirèmes
Mais La boite de Pandore c'est ouverte à bord...

Thierry64
Pilotin
Pilotin
Messages : 158
Enregistré le : 16 mars 2007 07:59
Localisation : 64290 Gan

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par Thierry64 » 09 juin 2014 19:39

Bonjour

Nouvelle élucubration essayant de tenir compte des remarques précédentes :
Coque cata ou barge (à définir …)
Plateforme de 7 x 2,50 m
Tirant d’air 2,38 m (dessin actuel)
Plancher sandwich cp - liège - cp 100 mm collé PU avec longerons internes douglas tous les 60 cm (panneaux 120 x 250 cm, joints décalés )
Parois : Ossature douglas contre-collé 65 x 50 mm feuilluré et panneau sandwich cp - liège - cp 50 mm collé PU (10-30-10 mm)
Toit sandwich cp - liège - cp 100 mm collé PU avec longerons internes lamellé épicéa tous les 60 cm et étanchéité EPDM
Motorisation 6 cv démarreur élec avec alternateur 6 A
Si quelqu’un a une alternative electro-solaire pertinente ?
1 capteur 250 Wc + batterie de service 200 Ah
1 m2 capteur ECS + 50 l ballon (à vérifier)

Facile à construire !!! (hormis peut-être les portes avant au ferrage plus complexe ?)

J’attends vos remarques avant de faire le devis de poids …
Toute proposition alternative est bienvenue
Toute critique constructive aussi :tchin:

A suivre
Thierry
Image
Image
Image
Image
Faire de la sciure et des copeaux, naviguer sur ce qui reste...

Avatar du membre
Captainjo
Capitaine de Ponton
Capitaine de Ponton
Messages : 1047
Enregistré le : 24 nov. 2009 16:25
Localisation : Sarthe, Alpes Mancelles
Contact :

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par Captainjo » 09 juin 2014 19:48

Houaaa, on a pas dans notre dialecte un équivalent pour houseboat ? en tout cas c'est sur que question confort c'est pas mal, je me verrais bien y vivre à demeure. Tient voilà mon mot : une demeure-flotte.

Captain'Jo
On a appris les théorèmes en ramant sur des trirèmes
Mais La boite de Pandore c'est ouverte à bord...

JIBI
Second
Second
Messages : 1855
Enregistré le : 06 juil. 2009 16:13
Loisirs : Constructeur d'un GOAT Island SKIFF-GIS-nommé TAKKA en 2013... et depuis 2018 ..armateur d'un Drascombe Dabber denommé (pour l'instant "1977" )
Localisation : 17137 -Marsilly

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par JIBI » 10 juin 2014 06:57

Bonjour
Joli dessin et projet...AMHA...des passavants escamotables seraient les bienvenus...j'ai pas bien compris comment passer de l'avant a l'arriere...sans buter dans quelquechose/quelqu'un... :smt005
Ce House-boat mérite de nombreuses ouvertures ...pour l'aération...et éviter l'effet de serre...il peut aussi faire beau temps sur les canaux..et trés chaud a l'interieur.
Bonnes cérébrations.
:smt006 :smt006 :smt006
Souques Matelot .... , c'est loin l'Amérique !!

Lossamouil
Corvettard
Corvettard
Messages : 406
Enregistré le : 10 août 2010 18:43
Localisation : Hautes Corbières (Aude)
Contact :

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par Lossamouil » 10 juin 2014 09:34

Petites remarques, que je souhaite constructives...
Sur les canaux, et, surtout, surtout, dans les écluses, la visibilité vers l'arrière est aussi importante que la visibilité devant...
Regarde comment sont faites les péniches : au poste de pilotage, la visibilité est toujours à 360°.
La rapidité pour poser les amarres, toujours dans ces fichues écluses, peut être vitale. Avec le plan tel qu'il est défini, et comme le fait justement remarquer JIBI, je ne suis pas convaincu sur la liberté de mouvements de l'équipage entre l'avant et l'arrière.
Même sur les canaux, et quoique ce soit sans commune mesure avec ce qui se passe en mer, les embruns viennent de l'avant. Et il en vient plus qu'on ne le croirait à priori, même par vent calme. Je ne suis pas convaincu du confort du carré, lorsque les portes avant sont ouvertes, et, comme le dit encore JIBI, portes fermées, même avec une isolation en liège, ça peut vite devenir un four.
Bon courage dans tes réflexions !...
Voire, mais nous eûmes soif !...

Thierry64
Pilotin
Pilotin
Messages : 158
Enregistré le : 16 mars 2007 07:59
Localisation : 64290 Gan

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par Thierry64 » 10 juin 2014 18:31

Bonjour

C’est vrai que les passavants peuvent être utiles, y compris pour éloigner la superstructure de l’écluse … mais impossible à intégrer avec un gabarit routier.
Donc passavants de 33 cm démontables pour le transport, support tube et caillebotis bois ou tôle antidérapante. C'est là que le catamaran serait bien pour les ranger sur la remorque entre les flotteurs.
Des cornières dessous pour éviter que le passavant se pose sur le quai lors de la descente d’écluse !
J’ai laissé une encoche avant et arrière pour y caler des grosses défense rondes de 500 ou 600. Oui ou bof ? :smt017

La timonerie arrière est super pour la vision à 360 °mais augmente le tirant d’air … a moins de descendre le niveau chambre dans la coque mais on augmente le tirant d’eau et j’aime bien l’idée du plain pied (malgré les surbaux aux portes)
Pour la vision arrière, pourquoi pas une caméra de recul ???
En même temps ce n’est pas un coche de plaisance de 14 m x 4,5 m et xx tonnes !

Pour l’histoire des embruns, peut-être modifier le sens d’ouverture des portes pour pouvoir les entrouvrir comme sur le dessin … ou encore une toile tendue sur les balcons avant et latéraux (sortes de cagnards) mais cela augmente encore le fardage …
La lutte contre la chaleur se ferait en ouvrant largement l’avant, les coulissants latéraux et la porte arrière. De toutes façons il n’y a aucune inertie donc ça chauffera. Le mieux est de stationner à l’ombre aux heures chaudes et store extérieur en toile claire sur les vitrages. Par contre la gestion des moustiquaires sera cruciale. :evil:

Toujours pas d’alternative (technique et économique) vraiment pertinente à la motorisation thermique au dessus de 2 kw … un Tohatsu bi-cylindre 6 cv avec alternateur, démarreur élec et commande à distance coûte 2600 €, et avec une timonerie avant on a moins de bruit en navigation.

A suivre …
Thierry
Image
Image
Faire de la sciure et des copeaux, naviguer sur ce qui reste...

Seddar
Pilotin
Pilotin
Messages : 130
Enregistré le : 19 sept. 2011 20:33

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par Seddar » 10 juin 2014 23:52

Je vois régulièrement des bateaux de ce genre en Hollande et il ya une alternative aux passavants, c'est de rendre le roof foulable, du coup tu peux mettre ton amarre. Les passavants démontables, je déconseille fortement car non intégrés à la structure, ils finiront par péter (ce n'est que mon avis). La timonerie, pour un bateau électrique, c'est possible avec une télécommande filaire ou non et une barre se met à peu près n'importe où avec un système de bouts ou autres, donc pourquoi ne pas imaginer un bateau manoeuvrable depuis le roof?

Je pense qu'il faudrait deux listons, un en haut et en bas, et rien ne doit en dépasser.

Ci-dessous un lien vers un house boat allemand: http://www.villaboat.net/hausboote/

Lossamouil
Corvettard
Corvettard
Messages : 406
Enregistré le : 10 août 2010 18:43
Localisation : Hautes Corbières (Aude)
Contact :

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par Lossamouil » 11 juin 2014 10:09

Thierry64 a écrit : En même temps ce n’est pas un coche de plaisance de 14 m x 4,5 m et xx tonnes !
Ca, c'est plutôt un handicap... Dans un sas, si le bateau remplit tout, il n'y a plus de problèmes. D'où les divers gabarits, dont le fameux "Freycinet" (http://fr.wikipedia.org/wiki/Gabarit_Freycinet)
Un bateau léger, aux cotes réduites, peu motorisé, avec une grosse prise au vent, dans les écluses, surtout en montée, c'est plus "toupie", "bouchon" ou "feuille morte" que "fer à repasser".
En fait, que souhaites-tu avec ce bateau ? Est-ce pour la balade ? Ou est-ce pour l'habitat ?
Dans le premier cas, on optimise le confort de la navigation, avec les facilités qui vont bien et l'agrément d'une bonne visibilité sur les paysages, au détriment du confort de l'habitat, où il peut ne pas y avoir partout la hauteur sous barrot, par exemple.
Dans le second cas, on privilégie le confort du "home, sweet home", au détriment de la navigation, qui ne sert plus alors que de transfert, l'intérêt résidant dans l'étape.
Ton bateau, dessiné tel qu'il est, s'approche davantage du second cas.
Voire, mais nous eûmes soif !...

Avatar du membre
alien
Contre-Amiral
Contre-Amiral
Messages : 3077
Enregistré le : 17 oct. 2005 16:36
Localisation : Bourgogne - Île aux Moines
Contact :

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par alien » 11 juin 2014 13:36

Je trouve le projet cohérent et assez abouti en si peu de temps.
A peu de chose près, c'est ce que j'aurais fait :D

Quelques remarques en vrac :
- franc bord insuffisant. Au croisement d'une péniche ou d'un fou du volant, la plate forme avant risque d'être inondée voire la cabine.
50cm me paraissent un minimum. Il faut un gros liston assez haut.
- le sandwich : bien pour la cabine, pas pour la coque. Trop fragile.
En fluvial, on tape on rague et on touche beaucoup (voir les protections sur les bateaux de loc).
Il y a des cailloux affleurant, des branches et des troncs d'arbres flottants.
- les jolis garde corps seront arrachés au premier passage d'écluse. Pareil pour les coins du toit (arrondir) .
- 7m c'est peu. Pourquoi diviser l'espace en trois zones. avec un couloir? Un grand espace de vie et un coin sanitaire ?
- Passavants inutiles sauf à perdre un tiers de l'espace vital.
- dommage de pas utiliser le pont supérieur (ce n'est pas incompatible avec les panneaux solaires).

Ne pas perdre de vue qu'il y a un danger permanent : les bateaux de location.
des solutions simples pour se compliquer la vie

Avatar du membre
jfrancois
Corvettard
Corvettard
Messages : 478
Enregistré le : 30 juin 2006 10:50
Loisirs : bois dans tous ses états
surtout s'il est rond ou qu'il flotte
Localisation : manosque

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par jfrancois » 12 juin 2014 09:56

Bonjour

je trouve intéressante le sujet surtout en cata avec moteur électrique et panneaux photovoltaïques
j'ai le même projet et même commencé à acheter des panneaux pour cette réalisation

je ne reviendrais pas sur les calculs de flottaison et comparatifs qui ont été fait un peu plus haut mais vous soumet juste les miens
les caissons du cata seront en forme de caisse et non ronds car il y a de la perte en flottabilité.
ils peuvent être droits ou en trapèze. *
si on les fait droit je calcul :
poids du bateau avec tout l'équipement et les réservoirs d'eau de 300 l pleins. en fluvial c'est un minimum ( 20 ans d’expérience) = 3 t 3000 kg
par flotteur 1500 kg
longueur de flottaison 7m mais comptons 6m50 car pointu devant
largeur d'un flotteur 50cm
donc enfoncement de 46 cm . c'est peu et passe partout en fluvial .
facile à mettre à l'eau avec une remorque adaptée ou un ber roulant sur remorque porte voiture ( fait avec un voilier d'1m de TE).

L'avantage de la forme cata c'est de tirer moins d'eau donc d'avoir besoin d'un moteur moins puissant.
avoir 2 moteurs électriques , un sur chaque flotteur ou un seul au milieu avec protection juste avant en inox par exemple . c'est ce que j'ai prévu car je possède un moteur électrique Torqeedo 2 kw.
Mais bretelle plus ceinture me feront embarquer mon petit HB Honda de 5cv.
ce moteur Torqeedo pousse énormément et ne consomme pas trop avec son électronique adaptée.
avec un bateau de 600 kg coque basique de 3m60 faite pour déjauger je marche à 6km/h ( vitesse canal) avec 1/4 de puissance une fois lancé ( 24 A mesurés en 24v ).
j'ai 200A de batterie en 24v en ne suis jamais tombé en mode économie (automatique sur le moteur) en naviguant 5/6 h par jour.
en fluvial je navigue rarement plus de 5 h par jour en mode tourisme.

je compte mettre 8 panneaux solaires de 200 w sur le toit soit 1600w mais en tablant sur 1000w pendant 5 heures/jour
et un petit groupe de secours de 2KVA en secours .
Les ports fluviaux ont des prises pour recharger la nuit si l'arrêt n'est pas sauvage.
Affaire à suivre
JF
* existant : http://www.flofiz.com/index.html peut être une solution rapide pour fabriquer.
moi je reste à mes caissons en léger trapèze
quand je réalise une belle manœuvre c'est que j'ai foiré quelque part.

un vieux rocher est toujours plus solide qu'un bateau neuf .

Avatar du membre
wedell
Commandant
Commandant
Messages : 2440
Enregistré le : 02 oct. 2006 17:44
Localisation : Floirac Charente Maritime

Re: Projet catamaran fluvial

Message non lu par wedell » 12 juin 2014 11:29

Bon, je rajoute mes observations aux précédentes.
-Quelque chose ne va pas dans l'ensemble cata/plein pied/ fardage/ puissance limitée/400kgs de propulsion.
Le vent est parfois fort sur les canaux et les rivières. Manoeuvrer avec un bateau haut sur l'eau sans en avoir sous le pied dans ces conditions peut devenir vite délicat pour peu qu'en plus le courant s'en mêle.
-Une coque creuse permet de gagner en fardage et est plus habitable.
-Le plein pied c'est agréable mais si le plancher est 35cm sous le niveau du pont, c'est toujours ça de gagné en fardage, en poids, et ce n'est jamais que deux marches à monter.
-Pour un bateau qui, si j'ai bien compris, doit être transportable, les 400kg de propulsion me paraissent être un choix plus dicté par la mode que par la raison.
-Personnellement je lui préférerais un bon hors-bord 4t avec non pas une puissance faiblarde de 6cv mais plutôt un 15cv qui te propulserait à 5 noeuds au ralenti dans le plus grand silence pour peu que tu lui fasses un caisson insonorisé.
Ca permettrait d'avoir de la réserve dans les manooeuvres et ne peserait qu'une centaine de kgs carburant compris.
-En plus, le HB peut se relever facilement. C'est bien pratique pour enlever les sacs plastique et les feuilles mortes qui abondent sur les voies navigables en arrière saison.
-Si tu décides de doter ton engin d'un système de mât rabattable et d'une voile se déployant instantanément, là ça commencera à être vraiment intéréssant. :mrgreen:
Le bois, c'est comme du contreplaqué massif en plus beau.

Répondre